Vampire Thême
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Repas en famille [Lynn]

Aller en bas 
AuteurMessage
Peter Anderson
Vampire contre nature
Peter Anderson

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 29
Date d'inscription : 08/06/2009

Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeVen 12 Juin - 14:44

La pluie qui tombait sans cesse sur le Yukon depuis plusieurs jours n'arrangeait pas Peter. Pas aujourd'hui, en tous cas. La pluie rendait les odeurs des plantes beaucoup plus fortes, et il avait ainsi plus de mal à repérer l'odeur si caractéristique d'une proie. Il ne voulait pas n'importe quelle proie, il voulait un puma. Ca avait toujours été son repas préféré, et il n'avait pas envie de se contenter d'autre chose aujourd'hui. Il était accompagné de sa petite soeur chérie ; la vraie, s'entend. Il considérait également Marianna comme sa petite soeur chérie, mais ce ne serait jamais la même soeur qu'avec Lynn. Tout simplement parce qu'ils ne partageaient pas le même sang. Enfin, il se comprenait. Il aimait bien chasser avec Lynn, parce qu'ils étaient vraiment très complices. Et comme il était toujours plongé dans ses pensées à elle, il n'avait pas besoin qu'elle parle pour la comprendre. Les parties de chasse avec sa soeur étaient toujours, et de loin, différentes de celles qu'il pouvait faire avec ses frères.

Et notamment avec Aaron. Cette grosse brutte au grand coeur ne tenait pas en place, et il semblait qu'il ne résistait jamais à la tentation de faire une bonne blague. Quand Peter chassait avec lui, ça finissait toujours en compétition. Et devinez qui gagnait à chaque fois ? Peter, bien sûr. D'une part parce qu'il était plus rapide que les autres, mais surtout parce qu'il trichait, ne se privant pas d'user de son pouvoir. Il anticipait donc tous les mouvements de son concurrent, et se retrouvait toujours devant lui, sur la proie. Etrangement, Aaron ne se lassait jamais de ce petit jeu, qui pourtant finissait toujours de la même façon. Quoi que ces derniers temps, Peter avait eu un peu plus de mal à déchiffrer les actions de son frère. Peut-être ce dernier s'entraînait-il à tout faire au dernier moment, sans rien prévoir.

Il se tenait sous la coupe des arbres en compagnie de Lynn. Il sentait sa gorge le brûler quelque peu tandis que ses yeux étaient marrons foncés, proches du noir. Il y avait longtemps qu'il n'avait pas bu, et il avait bien besoin d'un peu de sang pour lui redonner des forces. Il ne pouvait pas se permettre de ne pas être en pleine forme, avec ces loups-garous qui traînaient dans le coin, en plus des Volturi et des vampires sanguinaires dont lui avait parlé sa soeur. En quelques années à peine, Watson Lake s'était transformé en un vértiable nid infesté de créatures mythiques. Et la vie bien paisible des Anderson s'en trouvait compromise. Peter n'aimait pas du tout ces nouveaux arrivants, quels qu'ils soient. Il détestait les Volturi en même temps qu'il les craignait. Après tout, ils étaient la dynastie de vampires qui dirigeait tout leur monde, et leur désobéir n'était pas sans graves conséquences.

Concernant les vampires sanguinaires, mieux valait pour eux qu'ils ne viennent pas trop s'y frotter. Il détestait tout les gens de leur espèce, qui tuaient des humains pour se nourrir. S'il avait le malheur de croiser l'un d'entre eux dans un endroit désert, il ne promettait pas de passer sa route ni de rester calme. N'étant pas le fils biologique de Sacha, il n'avait pas hérité ces deux qualités de lui.
Quant aux cabots galeux, on va dire qu'il leur rendait bien la haine qu'ils lui vouaient. En eux mêmes, ils ne le dérangeaient pas. Le seul problème c'est qu'ils rêvaient de les détruire, lui et sa famille. L'envie de les tuer ne le démangeait pas lorsqu'il les croisaient, mais il ne les appréciaient pas. Et puis, qu'est-ce qu'ils puaient ! Une véritable infection.


-Si je pouvais mourrir, je mourrais de soif. Et je préfère te prévenir tout de suite que j'ai mis une réservation sur tous les pumas du coin.

Il adressa un large sourire à sa jeune soeur. Il regrettait qu'il n'y ai pas de soleil, parce qu'il adorait la voir briller de milles feux. Ca ne manquait jamais de le faire rire aux éclats, alors que le même effet sur lui le déprimait plus qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Lynn Anderson
Admin| Furie au régime
Lynn Anderson

Féminin
Nombre de messages : 915
Age : 31
Localisation : Toute seule...
Clan : Quel importance? Tout ce que je souhaite, c'est de n'avoir jamais vu le jour
Humeur : Au bord du gouffre
Date d'inscription : 13/02/2009

Mémoire
Age: 256 ans en réalité... Oui oui, j'ai l'air d'avoir 17ans, et pourtant ^^
Espèce: Contre Nature
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeLun 15 Juin - 20:04

[je déplace le susu au Lac Atlin, vu qu’ils ne chasseraient pas aussi prêt de Watson Lake Wink Désolée, je n’ai pas top par contre]

    J’allais à la chasse, j’allais à la chasse, j’allais à la chasse ! Toute la nuit j’avais été existée comme une puce à cette idée, si bien que nous avions décidé de partir plus tôt pour la Colombie Britannique. Mais que voulez-vous que j’y fasse moi ? Cela faisait super longtemps que je n’étais pas allée me nourrir qu’en la compagnie de mon grand frère, et ça m’avait manqué énormément. Je devinais d’ailleurs ce dernier d’avoir lu dans ma tête, et de m’avoir proposé du coup cet escapade. J’avais besoin de sortir un peu de la bourgade, de m’aérer l’esprit et de laisser mes soucies de côté. Et comment le faire mieux qu’en partant avec celui que l’on aime le plus au monde, rien que tous les deux, loin des autres ? Il n’y avait rien de mieux à mes yeux, rien du tout…

    Il ne nous fallut pas autant de temps que cela pour courir jusqu’à sortir du Yukon. Nous fîmes la course pendant tout le trajet comme à notre habitude, nous comprenant sans même prononcer un mot. Enfin disons que grâce à son pouvoir, mon compagnon de chasse n’avait aucun mal à le faire. Il lisait directement dans ma tête, avant que les mots ne sortent de ma bouche. Quand à moi… Et bien disons que depuis le temps que je le côtoyais, je savais lire sur son visage, et à travers ses gestes. Je suis la seule à y arriver d’ailleurs. Même nos parents et nos autres frères et sœurs ne le connaissent pas totalement. Après, il faut dire que, même si je ne pus pénétrer dans ses pensées, il me les avait toujours fait partager, qu’elles soient positives ou négatives. Mon grand frère était ainsi avec moi, qu’une honnêteté sans faille et sans limite. Jamais il ne me mentirait, ou alors, s’il devait le faire, ce serait pour mon bien. J’étais ce qu’il avait de plus précieux autant qu’il était ce que j’avais de plus important.

    Un amour sans limite nous unissait. Cela peut paraitre étonnant et laisser des gens septique, et pourtant, je mesure bien l’étendue de mes mots. Je sais ce qu’ils signifient et les utilisent très bien. Nous n’avions pas que le même sang, non, il y avait vraiment quelque chose de fort entre nous, quelque chose que rien ne pourrait jamais briser. Il était mon grand frère, le dernier membre de ma famille – même si à présent je peux en compter d’autre-. J’aimais mes autres frères et sœurs, oui, cela ne fait pas de doute. Mais mon amour pour eux n’était pas aussi fort que celui que j’avais pour Peter. En y réfléchissant, il n’y avait qu’une seule chose qui pouvait l’égaler, et c’est ce qui me faisait peur. Mon affection pour Keith était assez semblable, même si je faisais tout pour ne pas y penser. Je ne pouvais pas croire que mes sentiments soient aussi forts pour lui. Je faisais tout pour le repousser, et je le détestais cordialement. Et pourtant, je ne pouvais m’empêcher de vouloir son bonheur et de le protéger…

    Et voilà, je me remettais à penser à lui, moi qui m’était promise de pas le faire. La grimace de l’ainé de la famille Anderson me fit comprends que lui aussi n’était pas d’accord que j’ai de telle pensée dans la tête. Le fils du maire était un sujet très délicat, de ceux que l’on évite de parler pour que les ennuis ne viennent pas frapper à notre porte. Je devais me le sortir de la caboche. J’étais là pour profiter, et non pour repenser à mes soucies. Surtout que dans le coin où nous allions, il y avait de très nombreux pumas, animal que l’on aime se disputer avec Peter. Voilà, je venais enfin d’arriver à me changer les idées. En même temps, je suis une vampire, et il est très facile de nous distraire. Cela est à la fois une faiblesse et une force pour les personnes de mon espèce. C’est ce qui nous permettait souvent de tuer les sanguinaires qui osaient chasser sur notre territoire. L’un de nous le distrayait, pendant que les autres en profiter pour lui arracher la tête…. Je ne pus m’empêcher de sourire en me remémorant de souvenir. S’il y avait bien une chose que j’aimais, c’était mettre fin à l’éternité d’un assassin…

    Je ne pus m’empêcher une grimace quand mon frère parla de mourir. Non mais oh, c’est quoi ses idées Peter ! Je veux plus jamais t’entendre me dire ça. Je ferais quoi moi si tu n’étais plus là ? Ralala, vraiment il faut tout lui répéter. C’est qu’il commence à se faire vieux et à perdre la tête et la mémoire. Heureusement que je serais toujours là pour l’aider, même quand il aura besoin d’une cane pour marcher. Cela ne devrait pas tarder vu les décennies qu’il a derrière lui… Et puis, honneur aux plus jeunes pour les félins. Il est hors de question qu’il me pique mon casse croute. Moi aussi j’ai une faim de loup. Enfin, une faim d’ogre. Je n’aime pas les loups. Ils sentent mauvais et je n’ai qu’une envie en les voyant, c’est de les démembrer. Oula, je m’égare un peu moi. Bon j’en étais où déjà ? Ah oui, à traiter mon grand frère de vieux crouton desséché. Oui oui, je sais très bien qu’il arrive à capter ce que je me dis à moi-même c’est ça qui est drôle. Je n’avais pas besoin de mot pour qu’il sache ce que je voulais dire.

    Je vins lui tirer la langue, avant de grimper rapidement dans un des arbres. Je n’allais pas le laisser me ravir ma nourriture, il fallait donc que j’impose mes crocs sur l’animal en premier. Bon, il était plus rapide que moi et me rattraperait, mais qu’importe, cela n’est pas important. Le plus important c’est de s’amuser, et c’était totalement dans mon état d’esprit actuel. Je retombais complètement en enfance à chaque fois que je chassais avec mon frère. Je n’entendais aucun mouvement derrière moi, même si je savais qu’il ne me suivait de pas très loin. Peut-être qu’il avait décidé d’avoir la bonté de me laisser une longueur d’avance, allez savoir. Je m’arrêtais pourtant brutalement dans mes sauts entres la végétation. Quelque chose n’allait pas, je le sentais. Une odeur n’avait rien à faire là, surtout cette odeur précise que je connaissais bien. Il y avait un autre vampire pas loin et pas qu’importe lequel. Un sanguinaire que j’avais rencontré au lac de Teslin. A coup sure, il nous avait suivis. Tant pis pour lui, il allait voir que les mots que je dis ne sont pas que des paroles.

    J’étais plus âgée que lui, plus rapide, plus instinctive. Je n’aurais donc aucun mal à le vaincre, et cela sans aucun aide. J’en oubliais même la présence de Peter, qui a coup sur avait capté mes pensées, ainsi que de l’autre imbécile. Sans hésiter, je vins me diriger jusqu’au suceur de sang aux yeux bordeaux, avec une facilité déconcertante. Les dents sorties, je lui sautais dessus, lui cassant un bras au passage, et l’aplatissant à terre. Mes jambes passèrent et le serrèrent autour de la taille, tandis que mes mains le plaquèrent au sol. Il était certes un mal, qui en plus se nourrissait de sang humain, mais j’aurais tout de même le dessus sur lui. Mon regard se planta dans le sien, haineux, et colérique, tandis que je vins lui murmurer à l’oreille :



    ~ Je vais te tuer et débarrasser le monde d’un monstre

_________________
Repas en famille [Lynn] 2955ojn Repas en famille [Lynn] Avkristen9
(c)Cristaline||rosieslullabi
__Lynn Anderson
Si j't'attrape
Je t'bouffe !

Revenir en haut Aller en bas
http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/
Peter Anderson
Vampire contre nature
Peter Anderson

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 29
Date d'inscription : 08/06/2009

Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeMer 17 Juin - 0:28

Peter aimait beaucoup les parties de chasse en compagnie de sa soeur. Pour tout dire, il aimait beaucoup les parties de chasse tout court, mais avec Lynn, c'était encore mieux. La jeune fille faisait partie des rares personnes qui arrivaient à rendre les choses amusantes, et pour Peter c'était une immense qualité. Lui qui vivait depuis plus de deux siècles avait parfois du mal à trouver de l'intérêt pour faire certaines choses qui l'auraient pourtant enthousiasmé s'il avait été humain. Heureusement, ses frères et soeurs étaient toujours là pour éclairer d'un jour nouveau et fantastique une activité banale. Il y avait des choses que Peter n'aimait faire qu'en compagnie de sa famille, sans quoi il trouvait cela d'un ennui sans fin. Ce qui était le cas de la chasse. Il n'acceptait de se retrouver dans le peau du prédateur que parce qu'il y avait une personne qui lui était chère qui ajoutait une touche de jeu, d'humour, de compétition à cela. Qui rendait cet acte affreux nettement plus supportable.

Peter ne comprenait pas les vampires solitaires. Lui-même, ayant vécu seul durant cinq longues années, savait ce que s'était que de se retrouver enfermé dans sa tête. De n'avoir personne avec qui parler, de n'avoir personne à qui faire confiance. Il savait que sans sa famille, rien n'aurait de saveur pour lui, et il préfèrerait encore se laisser mourir plutôt que d'être séparé d'eux. L'éternité sans sa joyeuse bande de morts-vivants n'était pas envisageable. Il courait aux côtés de sa soeur tandis que ses pensées vagabondaient. Mais elles n'étaient jamais loin de celles de Lynn, et le vampire capta les pensées de sa compagne sur ce fameux Keith. Cet être humain dont elle avait eu la faiblesse et la folie de s'éprendre. Peter ne pouvait pas comprendre ce que ressentait sa petite soeur, et ça le dépassait. Il avait beau essayer de saisir pourquoi elle aimait cette frêle créature, il n'y parvenait pas.

Les humains n'étaient pas dignes d'intérêts. Ils n'étaient pas intéressants, ils n'étaient pas intelligents, il n'étaient pas ni agiles ni forts, ni séduisants. Tout juste pouvaient-ils être drôles, dans leur pathétique faiblesse. Peter était si dur envers les êtres humains parce qu'il les enviait terriblement. Ils avaient tout ce qu'il aurait voulu conserver : une âme. Une vie. Son opinion concernant Keith était la même que celle de Solstice : il fallait éloigner Lynn de lui, parce que ça les mettait tous en danger. Cependant, lui n'en voulait pas à sa soeur, il lisait assez dans ses pensées pour savoir qu'elle faisait tout pour lutter contre cette attirance. Il fit une grimace éloquante quand Lynn eu le culot de comparer l'amour qu'elle ressentait pour à l'amour qu'elle ressentait pour cet être de chair et de sang. Non mais oh, fallait pas pousser le bouchon trop loin non plus !

Elle eut la bonne idée de penser à autre chose, et très vite. Si bien que le sujet revint sur la chasse. Et plus particulièrement sur les pumas. Les deux Anderson adoraient cette viande parfumée, et ils se la disputaient toujours. Pourtant, à la fin, ils finissaient toujours par partager. C'était souvent Peter qui gagnait la partie, sauf quand il laissait sa petite soeur remporter la victoire. Même s'ils se lançaient un défi, même s'ils faisaient une compétition et une course, ils finissaient tout de même par chasser ensemble. La jeune fille, en guise de réponse, eut des pensées sur son âge avancé qui tirèrent un rire franc au jeune homme. Il savait que jamais il ne ressemblerait à cela. Jusqu'à la fin des temps il aurait cette apparence juvénile et irrésistible qui faisait craquer tant de filles. Sans qu'elles ne lui adressent jamais la parole pour apprendre à le connaître, à la vue de son air dissuasif.

Il eut juste le temps de la bousculer un peu pour se venger avant qu'elle ne s'élance dans un arbre. La course était lancée, le premier sur la proie aurait gagné. Peter ferma les yeux et huma profondément l'air de la forêt. Il lui sembla repérer quelque chose, mais l'odeur de la pluie était trop forte, et quelque chose d'autre le gênait. Prudent, il s'élança sur les traces de sa soeur avec un temps de retard. Peu importe, il la rattraperait tout de même ; il avait toujours été plus rapide que les autres, quels qu'ils soient. L'étrange odeur se faisait de plus en plus forte au fur et à mesure qu'il avançait à toute allure. Il la connaissait, elle lui rappelait quelque chose. Vaguement. Comme si elle ressemblait de loin à une odeur qu'il aurait déja sentie par le passé. A qui - ou à quoi - pouvait-elle donc appartenir ?

Il eut sa réponse en captant des pensées qui étaient parfaitement humaines. Ou plutôt, parfaitement vampiriques. Il entendit le dialogue mental bien avant d'arriver sur la scène. Ayant cru sa petite soeur en danger, il s'était hâté. Il remarqua qu'en réalité elle ne l'était pas du tout. Elle avait parfaitement le dessus sur l'autre vampire. Il avait également entendu la menace qu'elle avait proférée. Seulement, il ne détectait aucune animosité de la part de l'autre. Du moins, rien qui ne l'alarma. Certes il n'était probablement pas très content de s'être fait ainsi acceuillir, mais il ne leur était pas hostile. Même si ses yeux rouges le classait dans la catégorie "êtres à éliminer", pour Lynn et lui.

Il s'avança doucement vers eux, et enroula son bras autour de l'abdomen de sa petite soeur. Usant de toute sa force (qui était supérieure à celle de Lynn), il la souleva et la remit sur pieds. Puis il se plaça devant elle, de façon à protéger l'inconnu. Et il adressa un sourire à sa petite soeur chérie.

-Une vraie enragée, ma parole. Mais je pense que ça serait mieux pour tout le monde si on se calmait et si on écoutait ce que ce vampire a à nous dire.

Il prenait pleinement sa position de grand frère, et il entendait bien que Lynn lui obéisse. Elle était plus impulsive que lui, mais elle savait aussi qu'il avait un avantage sur tous les autres. S'il proposait de laisser la vie un peu plus longtemps à ce vampire sanguinaire, c'était qu'il avait de très bonnes raisons de le faire. Et elle le connaissait assez pour savoir qu'elle avait tout intérêt à faire comme il le suggérait. Peter se tourna vers le nouveau venu, et le toisa du regard. Il était clément, et acceptait de lui donner une chance, mais il ne fallait pas trop non plus compter sur sa bonté.

-Malgré tout, tu as plutôt intérêt à faire vite. On n'a jamais été très patients avec les personnes dans ton genre qui s'aventurent sur notre territoire.
Revenir en haut Aller en bas
Zachary Turner
Je tue à contre coeur
Zachary Turner

Féminin
Nombre de messages : 392
Age : 37
Localisation : Seul... Loin de tout et de tous !
Clan : Nomade malheureusement meurtrier...
Humeur : Maussade... voir pire !
Date d'inscription : 24/02/2009

Mémoire
Age: 31 ans... depuis 74 ans = 105 ans !
Espèce: Sanguinaire qui n'assume pas
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeMer 17 Juin - 10:47

    Un mois ! Un mois que Tania et moi étions arrivés dans le coin et nous n’étions pas plus avancés qu’auparavant. Nous ne connaissions toujours pas le secret des Anderson et ma façon d’agir avait fait que l’une des filles souhaitait à présent ma mort. Autant dire que j’étais très mal parti ! Quoique je n’avais rien fait de spécial à la vampire blonde et c’est ce qui m’inquiétait au fond… Elle m’avait classé dans la catégorie « monstre assassin » avant même que je ne puisse lui expliquer quoique ce soit. Tournant en rond dans la cabane du garde-chasse abandonnée que nous avions réquisitionné, je cherchais un moyen d’aborder un autre membre de la famille. Je me souvins alors des propos de la jeune Alyson ! Elle m’avait dit que je pourrais me rendre au lycée un soir après les cours pour qu’elle puisse me présenter un des vampires aux yeux couleur miel. C’était une idée !
    Mouais… Mais pas une excellente idée ! Je ne voulais pas que les vampires Anderson pensent que je me servais de jeunes mortels pour les atteindre. Et puis la jeune agressive avait été claire ! Elle ne voulait pas me voir sur leur territoire… Si je me mettais à traîner aux alentours de son lycée et de proies potentielles elle ferait son possible pour me tuer. Je ne doutais nullement qu’elle pourrait y parvenir très aisément puisqu’elle était plus âgée que moi malgré les apparences. Mais bon… On dit que les apparences sont souvent trompeuses et ce proverbe s’applique d’autant plus aux vampires.

    C’est bien beau tout ça mais ce n’est pas avec ce genre de pensée que j’allais trouver une solution. Passant devant le miroir je vis que mon regard carmin commençait à foncer… J’avais faim ! Mais j’avais décidé de faire en sorte de tenir le plus longtemps possible sans me rassasier de sang. Un regard à Tania qui était étrangement silencieuse et je compris qu’elle était dans le même cas que moi.
    Cessant de faire les cent pas dans la masure, je m’arrêtais près de la fenêtre. Le jour ne faisait que débuter et la journée s’annonçait humide, très humide vu la pluie qui tombait à grandes eaux. Mon attention fut ensuite attirée en direction d’un bosquet près duquel j’avais perçu un mouvement. Fixant le buisson je vis un lapin en sortir pour ensuite déguerpir à toute vitesse. Après un léger soupir je me décidais de passer à l’action ! Je ne pouvais pas continuer à rester sans rien faire… Et puis plus vite nous aurions une solution, plus vite nous pourrions quitter cette région beaucoup trop envahie par les vampires et les cabots. Je disais donc à Tania que je partais pour la journée et quittais la cabane.

    Je ne savais pas réellement ce que j’allais faire mais il fallait que je m’occupe… Je commençais à me dire que cette ballade hasardeuse n’était pas mieux que de faire les cent pas dans le cabanon quand je sentis soudain une odeur qui ne m’était pas étrangère. Elle était quasiment masquée par la pluie et ne devait pas être des plus récentes. Mais une chose était sûre ! La vampire blonde aux yeux dorés était passée par là en compagnie d’un autre vampire il y avait quelques temps… Une idée me vint alors à l’esprit ! Une idée digne d’un fou suicidaire mais cela ne me faisait pas peur… Il fallait que je sache ! Malgré les menaces qu’elle avait proférer à mon égard j’allais suivre sa piste et l’interroger.
    Cependant, il fallait que je me dépêche. Je n’avais jamais été très bon pour les jeux de piste et la pluie n’arrangeait rien à la situation. J’accélérais donc le pas… je courrais même ! Souvent je m’arrêtais pour voir si j’étais dans la bonne direction et plusieurs fois je crus les avoir perdu. Mais il semblerait que j’avais de la chance puisque je retrouvais la piste à chaque fois… Ou presque !

    M’arrêtant, je fixais les alentours et essayais de repérer l’odeur qui m’avait mené jusqu’ici… Je la perçu de nouveau et dans le même temps j’entendis une voix un peu plus loin. Une voix masculine ! Je ne captais que quelques mots tels que « soif », « réservation » et « pumas ». Mais de quoi parlaient-ils ?! Je décidais alors de m’approcher sans me rendre compte que ma discrétion laissait franchement à désirer. J’étais trop concentré sur cette possibilité de peut-être obtenir des réponses.
    Ce fut sûrement à cause de ces questions qui me venaient à l’esprit que je ne sentis pas l’attaque venir… Je ne vis arriver la ‘‘jeune’’ blonde que trop tard et ne pus rien faire pour me défendre. Avec une agilité et une rapidité extrêmes la vampire aux yeux doré m’avait mis au sol. Le sinistre craquement que j’avais entendu et ressenti me fit poussa un râle de douleur… Je compris qu’elle venait de me casser le bras. Tout aussi rapidement, les jambes de la blonde enserrèrent ma taille tandis qu’elle me plaquait au sol alors que j’essayais de me relever. La douleur me fit grimacer… Il y avait longtemps que je n’avais pas ressenti cette sensation, très longtemps, trop longtemps !Et à l'époque je n'étais pas un monstre... De nouveau, j’essayais de me dégager et cela ne fit qu’énerver davantage mon assaillante qui déclara dans un murmure qu’elle allait me tuer et débarrasser le monde d’un monstre. Je cessais de bouger et plantais mon regard dans le sien avec un soupir…



    *Je devrais peut-être la laisser faire… Tout serait fini au moins et il est certain que je ne serais plus obligé de tuer ! Non… Je ne peux pas penser ça. Avec Tania nous trouverons une solution ! Nous n’avons pas le choix…*


    Alors que je cherchais un moyen de faire comprendre à la blonde que je ne voulais que des réponses et qu’épargner ma vie serait une bonne idée, son compagnon arriva. Comme je l’avais deviné il s’agissait lui aussi d’un membre de la famille Anderson, ses yeux ne trompaient pas bien qu’ils soient plus marrons que miel. Observant la demoiselle, je vis qu’il allait de même… J’en déduisais donc qu’il leur faudrait bientôt se nourrir !
    Tandis que je constatais cela, le vampire s’approcha de mon assaillante, la remit sur pieds en disant qu’elle était une véritable enragée et déclara qu’ils devraient peut-être m’écouter. Merci, merci, merci ! J’avais encore une chance. Car je ne voulais plus être un assassin mais mourir pour cesser ce carnage n’avait rien de réjouissant. Me redressant à mon tour avec une légère grimace causé par la douleur qui se calmait je fixais le vampire qui s’adressait à moi. Il voulait savoir pourquoi j’étais là et je devais faire vite car la patience n’était pas une de leur vertu… Et là ! Blocage… Je ne savais pas comment aborder le sujet. C’était malin tiens !



    *Cool de m’épargner ! Comment vous faites pour vivre entourés d’humains sans faire un véritable carnage ? … Super non ?! Comment je peux leur demander ça ? Et pourquoi je n’ai pas réfléchi à ça plus tôt ? … Je peux simplement leur dire que je ne veux plus être un monstre comme elle l’a si bien dit mais ils ne me croiront jamais… comme l’autre cabot ! Et puis pourquoi ils le feraient ?! … J’espère seulement qu’ils ne pensent pas que je suis un de ses psychopathes qui trucide les gens du coin ! Parce que là je serais très mal… Mais ils m’auraient déjà tué non ?!*


    Tout en réfléchissant et en me rendant compte que mon silence risquait de les énerver, je cherchais quelque chose à dire. Quelque chose qui ferait qu’ils veuillent m’écouter et non pas me massacrer sur place. Allé bon sang ! Que je sorte quelque chose de potable !


    - Je ne veux pas rester sur votre territoire mais je ne peux pas partir ! Je dois trouver des réponses à certaines questions… questions vous concernant, vous et votre famille !


    Pitoyable ?! Oui… Non… Je ne savais pas mais au moins j’avais été sincère. Je savais que j’étais sur leurs terres et j’aurais volontiers quitté les lieux mais l’envie de changer, de ne plus tuer était la plus forte. Je savais que je prenais des risques mais je ne pourrais pas me supporter encore longtemps si je devais continuer à vivre comme je le faisais depuis ma transformation…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lilithblackgoddess.skyrock.com/
Lynn Anderson
Admin| Furie au régime
Lynn Anderson

Féminin
Nombre de messages : 915
Age : 31
Localisation : Toute seule...
Clan : Quel importance? Tout ce que je souhaite, c'est de n'avoir jamais vu le jour
Humeur : Au bord du gouffre
Date d'inscription : 13/02/2009

Mémoire
Age: 256 ans en réalité... Oui oui, j'ai l'air d'avoir 17ans, et pourtant ^^
Espèce: Contre Nature
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeMer 17 Juin - 20:31

    Il fallait de tout pour faire un monde. Des humains, des vampires, des enfants de la lune – même si je m’en serais bien passée-. Egalement, il fallait de tout dans ces derniers groupes : des ténéraires, des courageux, des inconscients, des amoureux etc. etc. mais aussi des suicidaires. Et oui, même mon espèce n’était pas épargnée par ce fléau. Regardez par exemple ce foutu suceur de sang meurtrier que je venais de bloquer, et de casser le bras. Il s’était jeté tout droit dans la gueule du loup, enfin tout droit sous mes crocs on va dire. Franchement, il faut vraiment être complètement atteint pour faire ce genre de chose. Je l’avais pourtant prévenu que s’il ne quittait pas notre territoire, et que si je le recroisais sans humain autour de nous, je le tuerais. Et pourtant, il semblait que ce dernier avait suivit la piste que j’avais laissé avec mon grand frère adoré, et venir jusqu’à nous. Le fou. Il ne tenait vraiment pas à son existence, et vous savez quoi, d’un côté tant mieux. J’allais pouvoir le tuer sans difficulté, et bruler sa chienne de carcasse de monstre. S’il y avait bien quelque chose que je ne supportais pas, c’est d’une part, qu’on ne me croit pas, d’autre part, de savoir qu’un bouffeur d’humain se baladait en ville.

    Sans qu’il ne puisse faire quelque chose, je m’étais jetée sur lui violement, et endommagea un de ses membres. Il essaya de se dégager mais en vain. Je le tenais fortement avec mon corps, et je ne le lâcherais qu’une fois qu’il ne sera plus. Ce serait sa toute dernière erreur, ainsi que pour sa femelle. Aussi proche de lui que je l’étais, j’arrivais à déceler une autre odeur, qui était on ne peut plus féminine. Il n’était donc pas à Watson Lake tout seul, mais avec un autre monstre. Et bien, que c’était chouette : Si elle était aussi faible que lui, cela serait du gâteau de mettre fin aussi à sa vie. J’avais toujours aimé tuer les miens, aussi étonnant que cela puisse semblait. Alors deux pour le prix d’un, cela me rendait folle de joie. Et up, en une seconde, je passais de la colère à la bonne humeur. Il n’y avait vraiment que les gens de mon espèce pour y arriver. Cela ne durera pas longtemps malheureusement. Au moment où j’allais en finir avec l’autre, je sentis mon frère approcher. Il n’était pas un danger pour moi, et donc ne fit pas attention à lui. Quel fut mon étonnement et ma colère quand je le sentis m’enrouler un de ses bras autour de ma taille et user de toute sa force pour me soulever et me poser un peu plus loin.

    Non mais qu’est-ce qu’il lui prenait de faire ça ? S’il veut jouer avec mon nouveau passe temps, qu’il le dise, mais qu’il n’agisse pas comme ça ! Mais le pire fut qu’il vient se placer entre lui et celui que j’allais tuer en déclarant que j’étais une vraie enragée. Pardon ? En cet instant bizarrement, et à ses mots, j’en oubliais toute mon affection pour mon grand frère, ne pensant qu’à ma haine et qu’à ma colère. Il était rare que j’entre dans une telle humeur massacrante, surtout envers la personne qui comptait le plus pour moi. Seulement mes yeux étaient quasiment devenus noir, et j’avais horriblement faim. Cette sensation poussait mes instincts primaires au maximum, et me rendait encore plus excessive que d’habitude. Heureusement que je reconnaissais Peter comme un des miens et qu’il était plus fort que moi, sinon je l’aurais sans aucun doute attaqué lui aussi. Je luttais d’ailleurs contre mon envie de lui faire du mal quand il me demanda de me calmer et d’écouter ce que l’autre suicidaire avait à nous dire.

    Il devait vraiment avoir confiance en moi et notre amour pour me tourner le dos alors que j’étais énervée à un point fou. Il ne pouvait certes pas sentir comme William, tout ce que j’éprouvais, mais il pouvait lire dans mon esprit, et donc pouvait savoir dans quel état d’esprit j’étais. D’ailleurs, je ne voulais plus qu’il le fasse en cet instant, je ne voulais plus lui ouvrir mon être. Mariana m’avait donné sa technique pour ce genre de cas, et je me mis donc à chantonner une chanson à la mode qui parlait de souffrance, de douleurs et de meurtres. Bah quoi, je n’étais pas en mesure de chanter les bisounourses, et c’était la seule qui me venait à l’esprit. Je savais que si je me concentrais assez sur cette dernière, Peter ne pourrait plus capter mes pensées. Un grognement de mécontentement sorti de ma bouche quand je vins vider tout l’air que j’avais dans les poumons, histoire d’essayer de me calmer un peu. Cela ne servit à rien, rien du tout. En cet instant, il aurait fallut la présence de mon autre frère pour arriver à quelque chose avec moi. Il fallait que je m’éloigne un peu de là, sinon j’allais faire un malheur. Je fis exprès de laisser le végétarien entendre cette pensées, alors que je m’enfonçais dans les bois, le laissant avec l’autre.

    Non non, je n’avais pas l’intention d’en rester là, loin de là. Je me mis à courir très vite, en un grand demi arc de cercle, jusqu’à arriver à ce que j’estimais être la position de dos de l’autre. Je constatais avec joie que je ne m’étais pas trompée, reconnaissant son odeur et celle de Peter, au fur et à mesure que je m’avançais. Je fis très attention à ne pas être dans la direction du vent, et à vider ma tête, n’ayant aucune envie que mon grand frère ne sache que j’étais là, et ne devine ce que j’allais faire. Je pus entendre le suicidaire lui dire ce qui m’avait déjà annoncé. Il avait des questions par rapport à nous et voulait obtenir des réponses. Foutaise, oui. Il voulait juste annexer notre territoire et croquer les personnes qui étaient sous notre protection. Il n’y avait aucun doute qu’il faisait parti des vampires qui tuaient les gens de la région. D’ailleurs, il se pourrait même qu’il soit sous la coupe des Volturi ! Tiens, pourquoi n’y avais-je pas pensé plus tôt… Oups, mince ! J’avais oublié l’espace de quelques secondes de vider mon esprit, et j’étais sûre que mon frère venait de repérer ma position. Tant pis, j’allais devoir agir vite.

    Sans un bruit, je me remis à courir en direction de la clairière, et réattaquer dans le dos celui à qui j’avais déjà cassé un bras. Le heurtant de plein fouet, de toutes mes forces, en plus de celle que m’apportait la vitesse, je l’expédiais contre un arbre, et un deuxième craquement se fit entendre. Je ne pus m’empêcher de sourire sauvagement en devinant que deux trois de ses cottes n’étaient plus. Sans faire attention à la présence du membre de mon clan, qui, comme je vous l’ai dis, ne représentait aucune menace pour moi, je m’avançais lentement et gracieusement vers l’autre. Mes yeux étaient d’un noir de jais, et plus qu’une seule chose ne m’intéressait ni n’hantait mon esprit : le tuer avec violence, tout en le faisant souffrir le plus possible. J’affichais un regard bestiale et un sourire tout aussi proche et des plus grands, avant de lui dire tel un psychopathe en puissante :



    ~ La mort va te paraître très douce mon beau, oh oui, je peux te le garantir. Tes supplices ne serviront à rien avec moi, car je n’aurais aucune pitié pour le meurtrier que tu es. Tu vas payer pour toutes les personnes que tu as assassinées, et que tu as enlevées à des gens qui les aimes. Tu vas payer pour tous ceux qui ne sont plus à cause de tes crocs. Les assassins n’auront aucune clémence de ma part, aucune. Je t’avais prévenu jeune et fou vampire, je t’avais prévenu que je te tuerais si je te recroiserais… Soit gentil, ne résiste pas, j’en serais que plus cruelle avec toi !


    J’avais faim, faim de violence et de meurtre. Je n’étais plus Lynn Anderson, la douce et aimante jeune femme de la famille, celle qui était de bonne humeur, et qui était la petite sœur aimé de Peter. Non, en cet instant, j’étais une vampire, une simple vampire qui ne pensait qu’à faire du mal à un ennemi. J’étais redevenue un animal sauvage, qui n’avait pas de règles et qui était en manque de nourriture. Sortant les crocs, je bondissais alors vers Zachary. Il ne m’échapperait pas, non, et d’ici quelques heures, je danserais de joie autour de son buchée. Hummm que ce programme m’enchantait !

_________________
Repas en famille [Lynn] 2955ojn Repas en famille [Lynn] Avkristen9
(c)Cristaline||rosieslullabi
__Lynn Anderson
Si j't'attrape
Je t'bouffe !

Revenir en haut Aller en bas
http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/
Peter Anderson
Vampire contre nature
Peter Anderson

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 29
Date d'inscription : 08/06/2009

Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeJeu 18 Juin - 0:51

La partie de chasse dont Peter se réjouissait tant n'était plus de mise, à présent. Il venait de sentir l'odeur d'un autre vampire, un nouveau vampire. Et tandis que Lynn et lui s'approchaient de l'inconnu, il capta ses pensées. Le vampire, bien que sanguinaire, souhaitait devenir autre chose. Il était lassé de tuer des humains, il ne voulait plus être un monstre. Et il voulait savoir comment les Anderson survivaient sans jamais tuer un homme. Avant même de le voir, Peter décida de lui apporter les réponses qu'il cherchait. Après tout, les gens ne mentaient pas lorsqu'ils pensaient. Ca aurait été totalement stupide. Il capta aussi les pensées de sa petite soeur, qui étaient empreintes de violence et de haine. Elle n'avait qu'une envie : tuer le nouveau venu. Peter arriva une fraction de seconde après la jeune femme, et la retrouva à cheval sur le vampire, le menaçant de mort.

Sans hésiter un instant, il s'avança vers eux et saisit Lynn par la taille pour la remettre sur ses pieds. Il lui annonça qu'ils avaient tout intérêt à écouter ce que ce vampire avait à dire, avant de sommer l'autre de faire vite. Il avait soif, et il sentait que sa soeur était dans un état pire que le sien. Elle n'avait aucune patience, et la haine qu'elle nourissait pour Zachary était sans bornes. Elle désirait réellement le réduire en bouillie, et Peter cru même un instant qu'elle allait s'en prendre à lui. Nul doute qu'elle n'avait pas du tout apprécié qu'il s'interpose ainsi et la prive de sa distraction. Le jeune homme ne comprenait pas le goût imodéré de sa soeur pour la chasse aux vampires. Les sanguinaires éveillaient la haine en lui, mais également beaucoup de pitié. Il était passé par là, lui-aussi, et il savait ce qu'il en coûtait de tuer un homme pour survivre.

Et si l'homme en face de lui voulait changer de mode de vie, et il était plus qu'heureux de lui tendre la main et de l'aider. Seulement la jeune femme ne l'entendait de cette oreille et s'éloigna en courant. Elle fit visiblement un large détour, car Peter perdit ses pensées. Il pouvait donc se concentrer pleinement sur celles de Zachary. Il ne savait pas comment poser ses questions, mais Peter n'avait pas besoin qu'il les formule. Il les entendait, alors qu'il se les posait à lui-même. Il prit la parole, et un fin sourire étira les lèvres rouges du jeune Anderson tandis que ses yeux se plissaient.

-De bonnes questions reçoivent toujours des réponses... Concernant notre mode de vie, sache tout d'abord que les humains ne sont pas la seule source de sang ; c'est pour ça qu'on peut vivre ici sans faire de carnage.

Il échangea un regard avec Zachary, l'observant de ses yeux couleur miel. Il capta soudainement un nouvel esprit, et reconnu celui de sa soeur. Elle n'était pas apaisée le moins du monde, et était toujours fermement décidée à tuer l'autre vampire. Peter poussa un soupire, et la regarda foncer sur Zachary comme un prédateur sur sa proie. Il entendit le sombre craquement des côtes du malheureux, ainsi que la tirade de sa petite Lynn chérie. Elle ne ressemblait plus en rien à sa soeur, mais il savait que c'était à cause de la soif qui la tenaillait. Il savait pourtant qu'elle ne lui ferait pas de mal, jamais. Ils étaient tout de même les personnes les plus proches au monde. Peu importait son état, jamais elle ne lèverait la main sur lui. Plus rapide que les siens, Peter s'interposa entre les deux jeunes gens. Il faisait face à sa soeur, les sourcils froncés et les traits durs. Il ne plaisantait pas, lui non plus. Et elle avait intérêt à le prendre au sérieux.

-Lynn, faut que t'arrêtes de penser à ta soif ! Ca te fait faire n'importe quoi. Si je dis qu'il faut écouter Zachary, c'est que j'ai de bonnes raisons, tu crois pas ? Alors ce qu'on va faire, c'est qu'on va vraiment l'écouter. Et qu'après on ira chasser tous les deux comme prévu.

*Et si ça te plait pas, tu n'as qu'à partir devant, je te rejoindrais*

Il ne rajouta pas cette dernière phrase, mais elle était sous-entendue, et il savait que Lynn comprendrait. Elle comprenait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Zachary Turner
Je tue à contre coeur
Zachary Turner

Féminin
Nombre de messages : 392
Age : 37
Localisation : Seul... Loin de tout et de tous !
Clan : Nomade malheureusement meurtrier...
Humeur : Maussade... voir pire !
Date d'inscription : 24/02/2009

Mémoire
Age: 31 ans... depuis 74 ans = 105 ans !
Espèce: Sanguinaire qui n'assume pas
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeJeu 18 Juin - 8:51

    Dans l’imprévisible on ne pouvait pas faire mieux ! En effet, je ne me serais jamais attendu à ce que cette journée se passe ainsi. Avant de prendre la route j’avais passé des heures à tourner en rond en me demandant de quelle façon Tania et moi pourrions obtenir des informations concernant les Anderson. Il fallait dire que c’était vraiment mal parti puisque je m’étais mis à dos l’un de leur membre ! Visiblement elle supportait beaucoup mieux les cabots que les vampires extérieurs à son territoire… J’avais pourtant essayé de lui faire comprendre que ses terres ne m’intéressaient pas mais cela avait été en vain et elle n’avait pas hésité à menacer mon existence…
    Voilà pourquoi je savais à quel point il était risqué de suivre la piste que j’avais repérée ce matin par hasard… Elle était la sienne et en plus de cela elle n’était pas seule ! Mais je n’avais vraiment pas le choix… Il faudrait que j’arrive à lui faire comprendre que plus vite j’aurais mes réponses, plus vite je partirais. C’est donc avec cette idée que je m’étais lancée à la suite du duo de vampires.

    J’avoue que cela n’avait pas été une chose aisée. N’ayant jamais accepté mon statut de vampire je n’avais rien fait pour développer davantage mes sens qui avaient été accentués d’eux même après ma transformation… Je compris vite que ce n’était pas son cas à elle ! De qui je parlais ? Tout simplement de Miss Furie. Alors que je venais à peine de retrouver la trace des vampires et que j’essayais de saisir leur conversation, la blonde m’attaqua d’une façon trop surprenante et trop rapide pour que je puisse l’éviter. Résultat des courses : je me retrouvais maintenu sur le sol par une vampire qui voulait me tuer et ce, avec un bras cassé !
    Je commençais à perdre espoir quant aux chances que j’avais de pouvoir la raisonner au moment où il arriva. Le vampire qui l’accompagnait avait l’apparence d’un jeune homme de 20 ans mais je sentais que tout comme elle il était beaucoup plus âgé que moi. Je me rendis compte que le spectacle aurait pu paraître bien étrange aux yeux d’un simple mortel. Un homme d’une trentaine d’année maintenu au sol par une gamine devait donner un résultat étrange non ?! Enfin bref, on n’en était pas là…

    Le nouveau venu me débarrassa du poids de la ‘‘jeune’’ femme qui ne sembla guère apprécier l’intervention. Alors qu’il me demandait des explications quant aux raisons de ma présence, la blonde disparut pour aller on ne sait trop où ! Je dois reconnaître que je fus soulagé de la voir s’éloigner après ce qu’elle venait de me faire subir. D’ailleurs, rien que d’y repenser, j’avais mal ! Une chance pour moi, les vampires avaient une capacité à guérir beaucoup plus élevée qu’un simple mortel et la douleur était déjà moins forte… Je pouvais donc tenté de donner une réponse potable au vampire qui m’avait interrogé ! Mais rien ne venait… Je ne voyais pas comment aborder le sujet ! J’avais donc déclaré que j’avais des questions concernant leur famille et qu’elles expliquaient ma présence sur leur territoire.
    Un sourire apparu alors sur le visage de celui qui me faisait face… Euh ! C’était un bon ou mauvais signe ça ?! Je l’ignorais… et je cessais bien vite de me poser la question lorsqu’il prit la parole. Il venait de déclarer que de bonnes questions trouvaient toujours des réponses. Jusque là tout semblait normal mais la suite le fut moins. Comment avait-il su quelle question je voulais lui poser ? Et qu’entendait-il par « les humains ne sont pas la seule source de sang » ? J’étais en train d’y réfléchir quand je fus interrompu brusquement…

    Miss Furie venait de faire son retour et d’une manière plus que violente à mon égard… Et moi, j’avais été tellement concentré sur les paroles de l’autre vampire que je n’avais une nouvelle fois rien vu venir. Mais dans un sens, comment aurais-je pu m’en rendre compte puisqu’elle avait attaqué en traître ! Enfin bref… Tout ça pour dire que je n’avais rien pu faire lorsqu’elle m’avait heurté de plein fouet pour m’envoyer valdinguer contre un arbre. Le feuillu n’eut aucun mal contrairement à moi qui sentis deux ou trois de mes côtes se briser sous le choc…
    La douleur fut telle que je ne pus me relever de suite, restant allongé plusieurs longues secondes sur le sol. Après ça, je me redressais légèrement en limitant le nombre de mouvements que j’effectuais et m’adossais à l’arbre… Une colère sourde naissait en moi tandis que je fixais la blonde qui avançait doucement et gracieusement vers moi. Pourquoi agissait-elle ainsi alors que je ne lui avais rien fait ? Je n’en savais rien mais il était évident qu’elle ne voulait qu’une seule chose : ma mort ! C’est d’ailleurs ce qu’elle déclara d’une façon sadique… Elle allait me faire payer pour toutes les personnes que j’avais tuées et que j’avais arrachées à des familles aimantes. Elle n’aurait aucune clémence envers moi et me conseillais de ne pas résister… Baissant la tête, un léger sourire apparu sur mes lèvres. Je ne répondrais pas à ses attaques… Je faisais déjà trop mal pour pouvoir m’en prendre volontairement à quelqu’un !



    *C’est Elle qui a fait de moins le monstre que je suis devenu… Et j’espère sincèrement qu’elle est bel et bien morte !*


    Je faisais bien entendu allusion à cette vampire qui m’avait mordu et qui n’avait pas eu la merveilleuse idée de me tuer… Car je ne pouvais pas nier que j’étais un assassin mais je ne transformais pas mes victimes en monstres et c’était beaucoup mieux. J’aurais donné n’importe quoi pour revenir en arrière et faire en sorte qu’elle me tue. J’aurais pu rejoindre celle que j’aimais… Je repensais alors aux paroles de la blonde ! Que penserait ma femme de ce que j’étais devenu si elle était toujours en vie ? Elle qui accordait tant d’importance à la vie me haïrait sûrement. Alors que cette douloureuse pensée me traversa l’esprit je recommençais, comme à mon habitude, à faire tourner mon alliance autour de mon doigt. Fixant alors la blonde, je demeurais silencieux et ne fit pas le moindre mouvement…


    *Après tout ! Mieux vaut que ce soit elle plutôt que cette saleté de cabot ! Et avec un peu… énormément de chance, je rejoindrais enfin Kim.*


    Mais une fois de plus, le vampire accompagnant la Furie s’interposa alors qu’elle bondissait dans ma direction sans que je ne fasse rien. Il lui demanda de se calmer et de ne pas penser à sa faim. Il avait ses raisons de vouloir m’écouter… Tiens ! Il connaissait mon prénom ! Mais comment ? Je ne le lui avais pas dit pourtant… Du moins si c’était le cas je ne m’en souvenais pas.
    Mes pensées se concentrèrent ensuite sur les dernières paroles du vampire. Ils continueraient leur chasse après ça ! Et c’est là que je compris ce qu’il avait voulu dire un peu plus tôt. Je me souvenais des paroles que j’avais perçues en arrivant et qui parlaient de réservation, de pumas. Sans m’en rendre compte je murmurais…



    - Les pumas… Les animaux !


    Comment avais-je fait pour ne jamais y penser… Cela me semblait tellement logique à présent ! Il fallait que je le dise à Tania. Il fallait qu’elle sache que je savais.

_________________


Dernière édition par Zachary Turner le Jeu 18 Juin - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lilithblackgoddess.skyrock.com/
Lynn Anderson
Admin| Furie au régime
Lynn Anderson

Féminin
Nombre de messages : 915
Age : 31
Localisation : Toute seule...
Clan : Quel importance? Tout ce que je souhaite, c'est de n'avoir jamais vu le jour
Humeur : Au bord du gouffre
Date d'inscription : 13/02/2009

Mémoire
Age: 256 ans en réalité... Oui oui, j'ai l'air d'avoir 17ans, et pourtant ^^
Espèce: Contre Nature
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeJeu 18 Juin - 10:19

    ~ C’est un meurtrier Peter ! Je n’écoute pas les assassins. Si tu ne veux pas te salir les mains, je le ferais avec ou sans ton aide. J’irais ensuite m’occuper de sa femelle. Ils ne sont pas comme nous ! Regarde ses yeux, sent son odeur. Il empeste de sang humain, sang qu’il a volé à des innocents ! Il ne mérite pas de vivre, et va encore tuer. Et même dans le cas où soit disant il veut se convertir, il est trop faible pour y arriver, et fera un massacre. On n’a pas le droit de mettre en danger les habitants de notre territoire juste pour lui laisser le bénéfice du doute, ni même les autres êtres humains. Il faut l’éliminer à point c’est tout !


    Je n’étais pas d’accord avec mon grand frère, oh non pas du tout. Je l’aurais un peu plus écouté si la faim ne me taillader pas la gorge. Ma colère n’en était que plus décuplée. Je lui en voulais vraiment, de ne pas me laisser tuer le monstre qui se trouvait sous mes yeux. En même temps, je ne pouvais pas comprendre aussi bien que lui l’homme. Je n’avais plongé pour ma part, et n’avait jamais gouté au sang humain. Je me l’étais toujours interdit, et je préférais mourir plutôt que de le faire. Je ne m’étais pas montrée faible comme eux deux avaient pu l’être face à la tentation. C’était étrange et bien la première fois que je pensais une telle opinion de mon frère. Le pire, c’est que même si je ne m’en rendais pas compte, je n’avais pas un tel avis sur lui. Il ne m’avait jamais raconté ce qu’il avait fait pendant ses cinq ans, et je n’avais jamais chercher à savoir, ne voulant pas que ma vision de lui change. Pourtant, en cet instant, aveuglée par ma colère, j’en venais à penser qu’il était lui aussi un peu un monstre et qu’il pactisait avec notre ennemie. Je venais même à me demander s’il n’enviait pas les sanguinaires pour leur repas. J’étais vraiment affreuse avec lui en cet instant, sans m’en rendre compte.

    Je n’avais pas le droit de le juger ainsi, ni ne me l’étais jamais permise. Le plus important, c’était qu’il était mon frère, que j’aimais plus que de raison. Cependant, au-delà de ma colère, et de m’affection pour lui, j’avais peur énormément peur. Non pas pour ma famille non, contrairement à ce que vous pouvez penser. Je sais que chaque membre de mon clan viendrait très facilement à bout de Zackary. Ce n’était pas là ce qui m’inquiétait, ni eux. Car il s’agissait bien d’une personne, qui n’était nulle autre que Keith Matthew. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, surtout en une telle situation, je pensais à lui, à sa sécurité. Savoir qu’il y avait une femelle pas loin vampirique, qui était assoiffée – j’en avais déduit cela en voyant les yeux de l’assassin et que, vu qu’ils étaient deux, ils devaient surement se régaler ensemble – et qui pourrait à tout moment croiser la route de celui que j’aimais. Même si je le repoussais, et essayais de faire comme si de rien n’était, je ne pouvais nier la vérité. Tant pis pour l’autre, je m’en occuperais plus tard. Je savais que c’était dangereux de rentrer à Watson Lake dans un tel état de faim, mais je ne voulais pas perde de temps. Chaque minute comptait.



    ~ C’est bien monstre youhou, Un pumas est un animal… Tu es drôlement fort toi. Tu as vraiment de la chance que mon frère pactise avec toi. *mais ta femelle n’aura pas le même privilège. Si mon frère est assez fou pour te croire, il ne pourra quand même pas te laisser sans surveillance, ni me faire du mal. J’irais donc tuer ton assassin de compagne pendant ce temps là oui * . Je rentre Peter. Si tu veux faire ami-ami avec lui, grand bien te fasse. Pour ma part, je n’ai pas confiance en lui, et des affaires m’appellent à la bourgade. Je ne le laisserais pas devenir une de ses proies ! J’ai de la route à faire, et je n’ai pas de temps à perdre pour l’aider.


    L’autre ne comprendrait pas mes deux dernières phrases. Mon grand frère si. Je parlais bien entendu du fils du maire, et de la femelle en liberté. J’étais en colère, mais préférais concentrer mes pensées sur le fait que je devais retourner à la bourgade pour veiller sur mon humain. S’il lui arrivait quelque chose, je ne me le pardonnerais pas. Je ne lui pardonnerais pas non plus. Quel sens aurait mon existence si je le perdais ? Je savais que je ne pourrais pas ressentir quelque chose d’aussi fort une nouvelle fois, qu’il était mon âme sœur, même si, comme je vous l’ai dis, je faisais tout pour qu’il m’oublie et ne m’approche pas. Sa présence, son odeur, son visage, son sourire… Tout en lui agissait comme une drogue sur moi. Il est le dealer et moi l’accros. Au fond de moi, je savais que si je le rejoignais sans m’être nourrie, je risquais de lui faire plus de mal que de bien. Son sang était un vrai supplice à mes yeux, et dans mon état, ce n’était pas sur que j’arrive à me contrôler. Cependant ma terreur de le perdre ne me permettait pas de voir les choses sont cet angle là. Et puis, je n’avais aucune envie, trop en colère, de rester en présence de ses deux monstres. Oulala, je déraillais complètement moi. Me voilà en train de comparer de nouveau mon frère à un meurtrier, alors que je ne le pensais vraiment pas le moins du monde dans mon cœur, ni dans mon esprit. Oui oui, je suis très têtue et bornée en plus de mon impulsivité. Je pris malgré tout la peine d’attendre qu’il me réponde avant de tourner les talons…

_________________
Repas en famille [Lynn] 2955ojn Repas en famille [Lynn] Avkristen9
(c)Cristaline||rosieslullabi
__Lynn Anderson
Si j't'attrape
Je t'bouffe !

Revenir en haut Aller en bas
http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/
Peter Anderson
Vampire contre nature
Peter Anderson

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 29
Date d'inscription : 08/06/2009

Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeVen 19 Juin - 20:59

Les pensées, plus que l'attitude de sa soeur, commençaient à exaspérer Peter. Il savait qu'elle était si avide de violence parce qu'elle avait faim, et il essayait de ne pas lui en tenir rigueur. Il essayait surtout ne pas entrer dans son jeu et de ne pas user de la violence pour la calmer. Même si elle lui manquait nettement de respect et qu'elle semblait oublier qui il était. Il était son frère, et plus que cela, il était son aîné. Si il disait quelque chose, elle avait le devoir de lui obéir. Bon, pas au doigt et à l'oeil, il en convenait bien et n'attendait certainement pas cela d'elle. Seulement, pour les décisions importantes, elle se devait de se ranger de son côté, c'était comme ça. N'oublions pas que notre Vampire est né à une époque où le droit d'aînesse était réellement important, et que le plus âgé avec du pouvoir sur le plus jeune. Et surtout, il en était responsable.

Il devait cependant reconnaître que la petite Lynn marquait un point. Ils n'avaient pas le droit de mettre en jeu la vie des habitants de Watson Lake. Ce pouvoir n'était pas entre leurs mains, et ils se devaient de protéger leur territoire de vampires ennemis et sanguinaires. Zachary devait partir, et s'il s'y refusait, ils devaient le chasser. Mais Peter lisait dans l'esprit de cet homme, et il voyait qu'il avait envie de changer. Qu'être un meurtrier le détruisait, et qu'il se haissait autant que lui-même se haissait. Avaient-ils le droit de chasser un être qui cherchait uniquement la rédemption ? Qui cherchait à améliorer sa condition en changeant de mode de vie ? Peter ne le pensait pas. Il voulait donner sa chance à Zachary, et Lynn ne ferait rien contre ça.

Il ne répondit rien à la harangue de sa petite soeur, se contentant de la regarder fixement. Il lisait dans son esprit troublé, et avait envie de la secouer pour la ramener à la réalité. Malheureusement tout ce qu'il pourrait faire n'y changerait rien, comme le lui indiquait la couleur presque noire de ses yeux. Elle avait beaucoup trop faim pour entendre raison. Lui-même sentait sa gorge le brûler de plus en plus, mais toutes les pensées qui habitaient sa tête - les siennes, celles de deux autres - lui permettaient de rester connecté avec la réalité, et surtout, de rester maître de lui-même. Il entendit soudainement la révélation que venait d'avoir Zachary, et il leva les yeux au ciel. Eh ben, il avait été long à la détente celui-là. Comme si les êtres humains étaient les seuls à posséder du sang. D'accord, celui des animaux était moins agréable à boire, moins vivifiant, mais il restait un moyen de se nourrir. Et beaucoup moins barbare.

Il entendit Lynn se moquer de lui, et ses traits se durcirent. Il profita de la courte pause dans la tirade de sa soeur pour prendre la parole à son tour. Il s'adressait à Zachary, mais c'était bien Lynn qu'il regardait, juste au cas où.

-Oui, tu as tout a fait raison. Nous ne buvons que du sang animal, jamais celui des humains. Tu devrais essayer.

C'était un conseil, en même temps qu'une menace. Si Peter voulait bien lui accorder le bénéfice du doute, il n'était tout de même pas une crème. Il cherchait tout de même à protéger les humains qui vivaient sur son territoire. Sa phrase signifiait tout simplement : mets-toi au régime végétarien, ou fuis avant qu'on ne te tue. Le jeune Vampire intercepta les pensées de sa petite soeur, et sentit la colère s'insinuer en lui. Encore ce Keith. Toujours ce Keith. Elle ne pensait vraiment qu'à lui, c'était insupportable. A croire qu'il n'y avait que lui qui comptait. Il lui jeta un lourd regard de repproche, et lui attrapa le poignet alors qu'elle décidait de s'en aller. Soit disant pour rentrer, mais bien sûr. Elle avait dû oublier, dans sa rage, que son grand frère adoré pouvait lire dans ses pensées. Et qu'il n'allait certainement pas la laisser faire.

-Tu ne vas certainement pas aller tuer Tania. Elle et Zachary sont peut-être des meurtriers, mais ils ont aussi le droit à une seconde chance, si ils ont envie d'essayer. Tu les hais, tu les insultes, mais ce que tu oublies, c'est que j'ai été comme eux, à une époque. Et pourtant, aujourd'hui l'idée de boire du sang humain me répugne. Si j'ai pu le faire, pourquoi pas eux ?

Il n'avait jamais parlé de cette période de sa vie, mais il savait que ses proches avaient deviné ce qu'il avait fait à cette époque. Ils savaient pourquoi il était parti, il n'en doutait pas. Ils avaient simplement eu la délicatesse de ne pas lui en parler, pour ne pas le mettre dans l'embarras. Il ne lâcha pas le poignet de sa petite soeur alors qu'il reprenait la parole.

-Et arrêtes de tout le temps t'inquiéter pour Keith. La seule chose qui pourrait le mettre en danger c'est que tu l'approches dans cet état. Il est hors de question que je te laisse aller le voir, car tu le mordrais. N'essayes pas de nier, tu le sais aussi bien que moi. On va aller chasser - Zachary viendra avec nous si il le veut -, et après tu pourras aller vérifier si ton Keith va bien. Et je ne veux aucune protestation.

Peter prenait son rôle de grand frère très au sérieux, et il lui était inconcevable que Lynn lui désobéisse. Forcément, sa confession sur la partie solitaire et honteuse de sa vie, ainsi que ses arguments logiques et implacables, la convaincrait qu'elle avait tout intérêt à se ranger de son côté et à faire ce qu'il proposait. Elle avait peut-être horriblement soif, mais sa petite Lynn chérie était une vampire très intelligente.
Revenir en haut Aller en bas
Zachary Turner
Je tue à contre coeur
Zachary Turner

Féminin
Nombre de messages : 392
Age : 37
Localisation : Seul... Loin de tout et de tous !
Clan : Nomade malheureusement meurtrier...
Humeur : Maussade... voir pire !
Date d'inscription : 24/02/2009

Mémoire
Age: 31 ans... depuis 74 ans = 105 ans !
Espèce: Sanguinaire qui n'assume pas
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeDim 21 Juin - 17:53

    En ce jour j’avais une chance inouïe et j’en avais pleinement conscience ! Vous pensez que je déraillais et bien détrompez-vous… J’avais un bras cassé qui se remettait peu à peu et il en était de même pour deux ou trois de mes côtes mais j’avais de la chance. Cette aubaine avait l’apparence d’un jeune homme qui était en réalité bien plus âgé que moi. S’il n’avait pas été là en cet instant présent, je serais sûrement mort, tué par la première vampire aux yeux de miel que j’avais abordé… Sans chercher à en apprendre plus à mon sujet la blonde n’avait souhaité qu’une chose me concernant : ma mort ! Le pire c’est que ça ne s’était pas arrangé puisqu’elle souhaitait maintenant me tuer elle-même… J’avais donc deux êtres inhumains qui voulaient me voir réellement mort, le deuxième étant ce sale cabot puant. Avec une sorte d’ironie j’étais venu à me demander qui serait la troisième personne désirant mettre fin à mon existence. Bah oui ! Ne dit-on pas « jamais deux sans trois » ?! Bon allé, trêve de plaisanterie…
    Non sans mal, je me relevais et m’adossais à l’arbre qui était la cause de mes côtes brisées et j’observais la blonde d’un regard noir. Je ne comptais pas répondre à ses attaques et c’est d’ailleurs pour cela que je remerciais son frère en mon fort intérieur. Mais cela ne voulait pas dire que je n’en voulais pas à cette espèce de furie… loin de là ! Tentant de penser à autre chose qu’à la douleur lancinante qui avait envahie mes membres, ma rêverie s’orienta tout logiquement vers la femme de ma vie. A chaque fois que quelque chose n’allait pas c’est à elle que je pensais… Son rire, son regard plein de malice, sa voix, la douceur de sa peau… Je me remémorais tout cela, m’en souvenant dans les moindres détails. Même après toutes ces années je n’avais pas oublié le plus petit détail concernant Kimberley. C’est comme si elle m’avait quitté il y avait à peine quelques minutes et que je pourrais encore sentir le parfum fruité de sa peau…

    Tandis que mes pensées s’égaraient je ne prêtais aucune attention aux commentaires hargneux de la Miss Furie mais certains de ses mots me firent émerger brutalement ! Je détestais ce genre de retour à l’horrible réalité mais cette fois-ci c’était pire… Une colère froide m’envahit alors et elle avait pour destinataire la vampire aux yeux doré. Elle venait parler de ma femelle… Je compris immédiatement qu’elle faisait allusion à Tania. Oubliant la douleur que je ressentais il y avait encore quelques minutes je vins me poster devant la menace oubliant la présence de l’autre vampire sans même écoutant la fin du discours…
    Moi ? Suicidaire ? Effectivement, on peut voir les choses comme cela mais je ne m’en rendais pas compte… Il était hors de question que je laisse cette folle furieuse s’approcher de Tania. Peu importe ce qu’il men coûterait… Jamais je ne pourrais rester sans rien faire en sachant que celle qui m’accompagnait depuis maintenant deux ans était en danger. Depuis que nous nous étions rencontrés nous avions décidé de veiller l’un sur l’autre et ça, ça ne changerait jamais… Plongeant un regard empli de haine dans les prunelles onyx de la blonde je déclarais avec colère…



    - Tu ne t’occuperas de personne et surtout pas elle… Et ça je te le jure ! Jamais je ne te laisserais lui faire quoique ce soit…


    Avant que je puisse ajouter quoique ce soit je fus interrompu par le prénom Peter. Ses premières paroles me furent destinées bien qu’il ne me regarda pas en les prononçant. Oui… Ils buvaient du sang animal et il me conseilla d’en faire autant. Enfin, ce conseil était plus une menace sous-entendue qui disait clairement que si je ne changeais pas de régime il ferait partie lui aussi des gens désireux de me tuer…
    Mes pensées se concentrèrent alors sur cette information et de nouveau je me demandais comment j’avais fait pour n’y avoir jamais penser ! La réflexion de la blonde lui valut un nouveau regard glacial de ma part avant que son frère ne reprenne la parole à son attention. Il lui rappela qu’à une époque lui aussi s’était nourrit de sang humain, sang qui le répugnait aujourd’hui. Il demanda à la blonde pourquoi nous ne pourrions pas changer si lui y était parvenu… Ma colère fut alors remplacé par de l’espoir ! Le même qui nous avait fait nous sédentariser dans le coin Tania et moi-même… Mais en beaucoup plus intense !



    *Oui… Nous aussi nous allons réussir. Nous allons changés et nous pourrons partir loin d’ici ! … Vu sa façon de parler ça doit pas être simple de se nourrir de la manière dont ils le font mais nous n’avons pas le choix. Nous nous soutiendrons comme nous l’avons toujours fait…*


    Comment étais-je arrivé à en déduire que ce changement de régime n’était pas évident ? Tout simplement à cause de ce qu’avait dit la blonde… Que nous étions trop faibles pour y arriver ! Ce qu’elle ignorait c’est que ma seule motivation en ce monde était la même que Tania ! Nous ne voulions plus être des assassins…
    De nouveau je me concentrais sur les deux Anderson. Le frère venait de retenir sa sœur pour l’empêcher de partir et de rejoindre un jeune homme qui devait être un ignorant. Je le compris en écoutant la suite des paroles de Peter. Cet humain se retrouverait en danger si la blonde le rejoignait maintenant… C’est pourquoi il déclara qu’ils iraient avant tout chasser et que je pouvais me joindre à eux… Quoi ?! Il me proposait de les accompagner ?!



    *Je peux pas ! Tania doit être mise au courant… Mais…*


    Mais j’avais de plus en plus faim et je ne pouvais pas prendre le risque de retourner aux alentours de Watson Lake alors que j’avais là la toute première opportunité de ne pas tuer un humain… Le hic c’est que je n’étais pas doué pour la traque. En plus de ça je ne savais pas du tout comment ils pouvaient s’y prendre ! Il était évident que contrairement aux humains les animaux ne se laisseraient pas amadouer avec de belles paroles… Et puis pour finir, j’étais légèrement mal au point. Je commençais à me remettre mais ce n’était pas la grande forme non plus. Cependant, je ne pouvais pas refuser car cela donnerait une belle occasion à Miss Furie de crier haut et fort que mes motivations laissaient à désirer… Or ce n’était pas le cas du tout !
    Reportant mon attention sur la première personne qui se décidait à me donner une chance je répondis…



    - Je veux bien mais… *Je suis nul à la chasse ! Mouais… On va passer sur ce détail pour éviter les commentaires de Miss Furie !* Je viens, c’est d’accord ! finis-je par dire d’une voix sûre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lilithblackgoddess.skyrock.com/
Lynn Anderson
Admin| Furie au régime
Lynn Anderson

Féminin
Nombre de messages : 915
Age : 31
Localisation : Toute seule...
Clan : Quel importance? Tout ce que je souhaite, c'est de n'avoir jamais vu le jour
Humeur : Au bord du gouffre
Date d'inscription : 13/02/2009

Mémoire
Age: 256 ans en réalité... Oui oui, j'ai l'air d'avoir 17ans, et pourtant ^^
Espèce: Contre Nature
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeDim 21 Juin - 18:22

    Depuis toujours, je faisais ce que me disait de faire Peter. Il lui suffisait de prendre une décision, pour que cette dernière nous concerne tous les deux. Il est mon grand frère, mon ainé, le dernier membre de ma famille, celui que je dois écouter et suivre. Attention, je ne dis pas que je suis comme un animal bien dressé et domestique non. J’avais ma propre volonté, qu’il avait toujours respectée. Malgré tout, cela ne changeait rien au fait que je faisais ce qu’il voulait. Nous ne nous étions jamais fâché depuis que nous sommes vampires – non nouveau né -, plus proches que jamais. Mais bon, tout peut arriver non ? La preuve. Tout ce dont j’avais envie en cet instant, c’est de lui montrer de quel bois je me chauffais et combien j’étais en pétard contre lui. Plusieurs solutions vinrent à mon esprit, solutions toutes plus absurdes les unes que les autres. Tantôt j’avais envie de lui arracher un bras pour qu’il comprenne ma rancœur, tantôt j’avais envie de partir et de le planter là, et m’arranger pour le semer, tantôt j’avais envie de passer outre son autorité et de tuer Zackary – que j’avais décidé à présent de totalement ignoré - sous ses yeux, juste pour l’embêter.

    Contre qui étais-je le plus en colère ? Enfin, contre quel monstre. Parce que bon, dans mon état actuel, je les considérais tous les deux comme tel. Bon sang ce que je pouvais être stupide des fois. Ce ne sont que de simples pensées, pensées sur le moment, en cet instant bien précis, que je ne pensais pas le moins du monde en temps normal. Cependant mon frère pouvait lire dans mon esprit, et savoir tout ce qui passait par ce dernier. Cela ne me plaisait pas du tout, mais je ne réalisais pas vraiment. Son don m’était un peu sorti de l’esprit, et je n’y faisais donc plus aucune attention. Toute ma concentration était fixée sur la tuerie que je voulais attenter contre l’assassin et sa femelle, et la protection de Keith. Oui, il était revenu me hanter, et savoir une vampire hystérique – je ne pouvais pas l’imaginer autrement xD – qui avait faim, non loin de Watson Lake, me rendait folle de peur. S’il lui arrivait quelque chose, je ne pourrais jamais me le pardonner. Il était ma drogue, et sans lui, je ne pourrais continuer. Mon amour pour lui était sans limite, autant que ma haine d’ailleurs.

    Je dus réprimander une envie folle de me battre contre le membre de mon clan quand il se saisissait fortement de mon poignée. Il me fit un peu mal, mais je ne m’en rendais pas compte tout de suite, trop en colère une nouvelle fois. Je l’analysais comme plus fort que moi, et mes sens animales et vampiriques me dictaient la prudence et de ne pas faire de bêtise. Contrairement au sale cabot galeux puant et dégoutant, nous avions un minimum d’instinct de survie. Je savais au fond de moi que jamais mon frère de me blesserait intentionnellement -enfin je voulais le roire- tout comme moi, même si mes pensées allaient dans ce sens là, je ne pourrais m’en prendre à lui. Notre amour était plus fort que tout le reste. Enfin, encore une fois, de mon côté en tout cas. Je ne lisais pas les esprits des autres et ne pouvais pas savoir ce qu’il avait dans la tête. Je devais bien avouer qu’il m’arrivait des fois de douter, mais je m’arrangeais toujours pour qu’il n’en apprenne jamais rien. Comment oublier les cinq longues années où il m’avait abandonné pour une conquête absurde du sang ?



    ~ Lâche moi tout de suite… Tu as eu le droit à ta deuxième chance, mais il n’est pas comme toi, et il n’a pas été élevé de notre manière. Regarde le bien. Il ne tiendra pas plus d’une semaine sans sang humain… Mais soit, si cela te fait plaisir de voir les gens de la région massacré, je ne lui ferais pas de mal. Cependant, débrouilles-toi tout seul. Ce n’est pas parce que tu as été un assassin comme lui que je dois prendre pour TES erreurs. Moi, je n’ai jamais flanché, même si tous les jours la tentation ne me laisse pas en paix.


    D’un violent mouvement de bras, je dégageais mon poignée de son emprise, non sans casser ce dernier. Génial, il ne me restait plus qu’à le remettre en place, ce que je fis tout de suite, dans un grognement de douleur. J’avais connu pire comme blessure, et le mal passa plutôt rapidement une fois les os de mon corps de nouveau en place. Ne lâchant pas mon frère des yeux, ignorant l’autre imbécile qui n’était pas une menace pour moi, je fis un bond gracieux en arrière pour m’éloigner. J’avais de plus en plus envie de le mettre en pièce, surtout après ce qu’il venait de dire à mon sujet. Il pensait que j’étais un danger pour Keith, et donc pour les humains en règle général, que moi, qui vivait depuis plus de deux siècles en me nourrissant d’animaux, et uniquement, serait un danger pour lui ? Il avait raison oui, mais je me laissais trop envahir par mes sentiments pour m’en rendre compte. Le « ton Keith » me déplut encore plus. Il me reprochait mon affection pour lui, mais semblait oublier que je n’y étais pour rien. J’avais tout fait pour lutter contre cette dernière même si ça, on avait tendance à l’oublier


    ~ Très bien, je reste. Par contre ne compte pas sur moi… Chasse avec ton nouvel ami si cela te chante. J’ai bien compris que tu préfères le croire lui et lui donner raison. Je ne te veux pas à mes côtés pour ma part, et saura très bien me débrouiller avec le fils du maire sans ton aide. D’ailleurs, si tu m’oubliais un peu, comme quand tu m’as laissé pendant cinq ans. Ce serait une bonne idée ! Et quitte ma tête une bonne fois pour toute !


    Oulalala, il fallait vraiment que j’arrête d’ouvrir la bouche, car c’était de pire en pire. Je ne pensais pas ce que je venais de dire, et ne voulais pas que le membre de ma famille que j’aimais le plus au monde ne me laisse une nouvelle fois. Son absence avait causé un trop grand vide dans mon cœur, vide que je n’avais pas pu combler. Encore aujourd’hui, j’avais peur qu’il ne reparte, qu’il renie notre statut de végétarien pour s’en aller où ne sait où croquer de l’humain. J’avais confiance en lui, mais ne pouvait avoir peur qu’il me laisse un jour… Je n’aimais pas la façon dont tournait notre partie de chasse, qui était pourtant au début promise à un grand moment de complicité. L’autre avait tout gâché et par sa faute, je m’embrouillais avec mon frère. Que je le détestais oh oui, même plus que les Volturi eux même. Lui et sa femelle ne méritait pas notre clémence. Mais Peter avait parlé et je respecterais son choix, même si cela m’en couté…

    Sans ajouter un mot, je tournais les talons et m’éloignais le plus possible des deux jeunes hommes. Je me sentais si mal, si triste aussi par rapport à ma querelle avec le dernier membre de ma famille. Mais j’étais trop fière pour l’admettre ou pour le laisser savoir. Pour l’instant en tout cas. Ma faim était insupportable, et il me fallait me nourrir au plus vite. Je ne pris pas la peine de chercher très loin, me jetant sur le premier qui passait par là. Ce fut un sanglier, qui avait un gout affreux, et qui n’arriva pas à me satisfaire. Le suivant ou plutôt la suivante fut une biche, qui elle, me plut beaucoup plus. Son sang calma ma gorge en feu et apaisa mon humeur. Je redevenais peu à peu moi-même et reprenais mes esprits, et vous savez quoi, tant mieux. Quand j’eu finis avec elle très rapidement, je me remis en quête d’un autre, n’étant pas rassasié totalement. Un odeur des plus alléchante se porta jusqu’à mon odorat, une odeur de félin que j’affectionnais tout particulièrement. En quelques secondes, j’avais presque rejoint l’animal, mais m’étais arrêtée pour me regarder dans une flaque d’eau. Pouha, j’avais des branches partout dans les cheveux, et du sang séché sur mon jean. Génial. Dans ma colère, au moment de poser ma bouche dans le pelage de ma première victime, je n’avais pas fais attention et en avait mis partout.

    Enfin bon tant pis, je m’en occuperais plus tard. Pour l’instant, j’avais un gros animal à chasser. Je préférais me concentrer sur ça pour l’instant pour oublier la tristesse et les remords qui m’envahissaient peu à peu. Car plus je reprenais mes esprits grâce au sang que je buvais, plus je me rendais comte combien j’avais été odieuse et injuste. Non pas envers l’autre assassin nous. Mais envers mon ainé, qui n’avait essayé que de temporiser les choses. C’était étrange, mais plus en m’avançant je repensais à lui, et plus j’avais l’impression de sentir son odeur, les douces touches de chocolats, de menthes, de blé, de romarin, de pèche – et je vous en passe – qui lui donnait cette senteur si particulièrement agréable à mon odorat. Il me fallut quelque seconde pour percuter que ce n’étaient pas mes pensées qui refaisaient surfaces, mais tout simplement que je m’étais mise sur la même piste que lui pour la chasse. Une nouvelle je marquais un stop dans ma course pour respirer profondément l’air. Du sang… Comment n’avais-je pas fait attention plus tôt ? Le félin n’était plus qu’un amas de viande vidé de tout son liquide vital. Et m#rde. Bon et bien, il ne me restait plus qu’à trouver un autre endroit pour chasser. Il y avait fort à parier que mon frère ne voudrait plus de moi après ce que je lui avais dis, que je regrettais tant. Je ne voulais pas prendre le risque qu’il me rejette, ce serait trop douloureux, alors autant que je m’en aille la première non ? Et puis, avec un peu de chance, il n’aurait pas senti mon odeur de son côté, même si j’en doutais un peu…

_________________
Repas en famille [Lynn] 2955ojn Repas en famille [Lynn] Avkristen9
(c)Cristaline||rosieslullabi
__Lynn Anderson
Si j't'attrape
Je t'bouffe !

Revenir en haut Aller en bas
http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/
Peter Anderson
Vampire contre nature
Peter Anderson

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 29
Date d'inscription : 08/06/2009

Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeMer 1 Juil - 0:56

La tête de Peter résonnait des pensées des deux vampires qui l'entouraient. Et aucune n'était agréable à entendre. Lynn pensait des atrocités sur lui, et Zachary pensait des atrocités sur Lynn. Super. Et au milieu de tout ça se tenait Peter, dont la colère augmentait à chaque seconde qui passait. Il en voulait à sa soeur d'agir comme elle le faisait, il en voulait à Zachary de penser de telles choses contre Lynn et d'avoir gâché leur agréable chasse en famille, et il s'en voulait de comprendre pourquoi le vampire buveur de sang humain qu'il tentait de protéger détestait tant sa petite soeur. Il n'arrivait même plus à trouver des excuses à Lynn, et il n'avait qu'une envie, qui se faisait de plus en plus forte : la plaquer au sol et l'obliger à reconnaître son autorité. Lui remettre les idées en place, une bonne fois pour toute. Il était conscient que toute l'agressivité de la jeune fille était dûe à sa soif irrépréssible. Sa soif qu'elle ne parvenait pas à oublier ni à dépasser.

Il avait décidé de donner une chance à Zachary, de lui accorder le bénéfice du doute et de l'aider dans son désir de changer de vie. Lynn ne pouvait pas comprendre ce qui le motivait, parce qu'elle-même ne s'était jamais trouvé dans cette situation. Quand Peter était revenu de ses cinq années d'exil, il avait heureux qu'on lui ouvre grand la porte et les bras, et qu'on l'accepte malgré ce qu'il avait pu faire. Il n'avait jamais été très clair là-dessus, mais il savait très bien que toute sa famille se doutait qu'il avait goûté au sang humain. Et c'était sa plus grande honte, la raison pour laquelle il se détestait tant et pour laquelle il était devenu si dur avec lui-même. Et, maintenant que son tour était venu de rendre la pareille, d'imiter sa famille dont il était si fier, il ne voulait pas laisser passer sa chance. Il voulait aider Zachary et sa femelle.

Les pensées de Lynn, étant les plus violentes et celles auxquelles il était le plus habitué, s'imposaient à son esprit. Elles évinçaient presque celles de Zachary, beaucoup moins fortes et agressives. Sa petite soeur qu'il aimait, celle qu'il cherchait à protéger contre tout et contre tous, celle qu'il soutiendrait quelle que soit la situation, pensait des choses affreuses à son encontre. Elle souhaiter le blesser, elle souhaitait lui faire mal, pour lui montrer combien elle lui en voulait. Elle voulait n'en faire qu'à sa tête, et passer outre son autorité d'aîné. Peter essayait de se répéter que tout ça était dû à la colère et à la soif, et que dans son état normal, jamais Lynn n'avait pensé de telles choses sur lui. Au contraire, elle l'aimait plus que quiconque, et elle ferait n'importe quoi pour lui. Il était le dernier membre de sa famille, le dernier représentant de sa vie humaine, et elle tenait énormément à lui. La période où il l'avait abandonnée l'avait beaucoup peinée et mise à mal.

Et vint alors la pensée qui blessa Peter plus que toutes les autres. La seule pensée que Peter ne voulait jamais entendre, celle qu'il redoutait entre toutes. Il avait toujours eu peur que sa soeur vienne à penser cela de lui, et voila qu'elle y venait. Il était un monstre, c'était ce qu'elle venait de dire. Pas à haute voix, mais dans sa tête, et pour son frère c'était du pareil au même. La couleur de ses yeux, déja foncée, s'assombrit encore, mais il ne laissa rien paraître de sa peine. Il devait se concentrer sur la situation présente. Il aurait bien le temps d'aller panser ses plaies plus tard. La colère et l'obstination de sa soeur ne faisait qu'augmenter sa propre fureur. Il était souvent calme, et il parvenait rapidement à faire oublier sa présence, lorsqu'il le souhaitait. Mais il ne fallait pas trop le chercher pour le trouver. Il avait le sang chaud, si on peut dire. Peter avait bien trop tendance à perdre très facilement ce calme olypien dont il faisait preuve en temps normal. D'autant plus que les paroles de Lynn touchaient la corde sensible, et lui hérissaient le poil.

-Si c'est ce que tu penses, soit, je suis un meurtrier. Autant ne plus se cacher, dans ce cas. Pendant cinq ans j'ai bu du sang humain, pendant cinq ans j'ai tué des gens qui n'avaient rien demandé pour assouvir cette soif qui ne me laissait jamais en paix. Et je me suis dégoûté, j'ai eu honte de moi. Je n'ai plus voulu être un monstre. Je te demandes pas de payer pour mes fautes, et je te demande pas non plus ton aide.

Il la foudroya du regard. Si elle ne voulait pas l'aider, grand bien lui fasse. Elle n'avait qu'à se taire et le suivre, ça lui suffisait. De toutes façons, il n'avait plus envie de l'entendre, à présent. Il ne voulait plus entendre le son de sa voix, quoi qu'elle ait à lui dire. Et il ne voulait plus non plus entendre ce qu'elle avait dans la tête. En fait, il n'avait qu'une envie : qu'elle rentre à la maison, et qu'elle lui foute la paix. Qu'elle rencontre William en chemin et qu'elle se calme un peu. Ils auraient dû le prendre avec eux, s'il avait su ! Se laissant submerger par la colère, Peter haussa le ton et pointa son doigt sur sa soeur, qui remettait son poignet en place.

-Et, au cas où tu l'oublierais, je suis ton grand frère. Alors si j'ai décidé qu'on toucherait ni à Zachary, ni à sa femelle, on y touchera pas. Et je te rapelle, au cas où tu l'aurais oublié, que toi tu ne te ballades pas dans sa tête. Si il y en a un de nous deux qui sait si on peut lui faire confiance ou non, c'est moi.

Son ton était dur et menaçant, tandis que ses yeux lançaient des éclairs. Il avait horreur qu'on remette en doute ce qu'il disait, et encore moins qu'on conteste ses décisions. Surtout si c'était totalement injustifié, comme dans le cas présent. Si Lynn n'avait pas eu l'esprit tant obnubilé par son Keith à la noix, elle n'aurait pas réagit de la même manière. Quoi qu'elle fasse ou dise, ils étaient des vampires, et ils n'avaient plus rien à faire avec des humains. Ils devaient rester avec des gens de leur race, et surtout, aider ceux qui voulaient les imiter. Ceux qui en avaient marre des monstres et des meurtriers. Peter capta alors les pensées de Zachary, posté derrière lui. Et l'espoir qui transparaissait dans les paroles du vampire, toucha le coeur mort de son protecteur. Oui, il avait vraiment envie de changer, il n'en pouvait plus de sa vie. Il n'en pouvait plus d'être un buveur de sang humain. Peter savait qu'il ne se trompait pas en voulant lui donner une chance.

Mais Lynn reprit la parole, et son frère en prit pour son grade. Il n'y avait pas à dire, la jeune fille avait vraiment un caractère explosif. Et Peter savait qu'en cet instant, avec la soif qui lui faisait perdre le controle d'elle-même et la colère qu'elle ressentait, elle disait exactement ce qu'elle pensait. Elle disait ce qu'elle n'avait jamais osé lui dire, ni même osé penser en sa présence. Tous les sentiments et les jugements qu'elle n'avait pas voulu partager avec lui, et qu'elle avait tout fait pour dissimuler. Aujourd'hui, ils perçaient tous au grand jour, et Peter se rendait compte combien ça faisait mal. L'opinion que sa petite soeur avait de lui n'était pas aussi bonne qu'il ne l'aurait voulu. Il aurait voulu être impeccable, irreprochable. Etre parfait, pour sa petite soeur. Mais ce n'était pas le cas, loin de là. Et le pire dans tout ça, c'était que Lynn avait parfaitement raison. Il avait été un meurtrier, il avait tué des gens, des personnes qui n'avaient pas eu d'autre tord que de se trouver sur son chemin alors qu'il avait soif. Des personnes qui, il le savait, ne manquaient à personne car elles vivaient seule, loin des autres et de la société. Mais des personnes qui le hantaient toujours, et dont le meurtre lui causait une honte sans nom.

Il ne pouvait pas en vouloir à Lynn de penser de telles choses de lui. Car elle était en plein dans la vérité. En plus d'être un tueur, un monstre assoifé de sang, il l'avait abandonné. Lui, le dernier membre de sa famille, la personne sur qui elle aurait toujours dû pouvoir compter, il l'avait laissée toute seule. Il était parti sans un regard en arrière, sans un mot et sans une excuse. Au plein coeur de la nuit, il l'avait laissé sans même lui dire au revoir. A son retour, il n'avait pas eu besoin de demander pardon, et il ne l'avait jamais fait. Elle lui avait pardonné sans même qu'il ai besoin de le lui demander. Elle n'avait pas posé de questions, elle avait simplement continué à l'aimer comme si rien n'avait changé. Il lui en avait été reconnaissant, stupéfait, mais infiniment reconnaissant. Et dans sa sotte suffisance et son souhait de ne pas troubler la paix dans la maison, il n'avait pas cherché plus loin. Il se rendait combien il aurait dû.

Il ne répondit pas, se contentant de regarder Lynn dans les yeux, cherchant à sonder son esprit. Quelles autres pensées à son égard lui avait-elle cachées ? Quels autres sentiments lui avait-elle dissimulés ? Elle finit par se détourner et s'éloigna en courant. Il ne chercha pas à la retenir cette fois. Il était blessé, et il était certain qu'elle avait compris : elle n'irait pas retrouver Keith avant d'avoir chassé. Elle était peut-être furax, mais elle n'était pas inconsciente. Elle savait ce qu'elle risquait si elle tentait le diable, et le jeu n'en valait pas la chandelle. Elle aimait trop Keith pour faire quoi que ce soit qui puisse atteindre à sa vie. Peter entendit Zachary annoncer qu'il était de la partie, et penser qu'il ne savait même pas chasser. Le jeune vampire se tourna vers lui, le visage impassible et les yeux noirs.

-T'en fais pas, c'est pas si compliqué que ça. Il suffit de prendre le coup. Et de te servir de tes sens surdéveloppés de vampire. Ton odorat plus que ta vue, ton ouïe et ton instinct. Et si ça te parles pas, fais simplement comme moi. Suis-moi, on va aller chasser un puma. Ils ont meilleur goût que les autres animaux.

Il lui jeta un dernier regard, avant de partir en courant à son tour. Les sens en alerte, toute son attention était portée sur la forêt qui l'entourait. Il entendait tous les bruits, voyait tous les mouvements, reconnaissait toutes les odeurs. Il avait tellement l'habitude de la chasse que se glisser dans la peau du chasseur était devenu naturel pour lui. Et il devait bien avouer que ces instants où il traquait sa proie, ses quelques minutes où il lui courait après, et l'instant où il plantait ses dents dans sa gorge palpitante, tout ça l'exaltait. Il aimait cette partie de la chasse, qu'il n'avait pas retrouvé dans sa chasse à l'homme. Il repéra rapidement la trace de l'animal qu'il convoitait, et accéléra sa course pour venir se placer non loin de lui. Le puma était en position d'attaque, prêt à bondir sur un cerf. Peter s'arrêta, face au vent, et attendit Zachary. Il se tourna vers lui.

-Sautes-lui dessus. Et ne le loupe pas. Enroule tes bras autour de lui, et plante directement tes dents dans sa gorge. Bois son sang, ne recule pas devant le goût. C'est différent de ce que tu connais, très différent, mais ça nourrit aussi. Et ça donne une meilleure estime de soi. Allez, à toi de jouer.

Malgré la soif qui lui brûlait la gorge, et l'envie de boire le sang de ce puma qui le démangeait, il resta immobile, observant les prouesse de son nouveau camarade. Si le puma leur échappait, il leur resterait toujours le cerf, qui était nettement moins rapide que le félin. Mais, alors que Zachary s'était élancé, une autre odeur vint chatouiller les narines de Peter. Une odeur qu'il aurait reconnue entre mille. Celle de sa petite soeur. Elle approchait, elle se dirigeait droit vers eux. Chassait-elle le même puma ? L'attention de Peter se reporta immédiatement sur Zachary, et il le laissa boire le sang de l'animal, avant de s'avancer vers lui. L'odeur du sang lui emplissait les narines, rendait sa torture encore plus forte. Il se pencha sur le puma, planta ses crocs dans sa gorge, et aspira de toutes ses forces. Il bu le sang restant, et sentit sa soif s'apaiser un peu. Puis il attrapa le bras de l'autre vampire, et le traîna à l'écart, de quelques mètres seulement. Juste le temps que sa soeur arrive, et il sortit de sa cachette. Qu'avaient-ils à se dire, en réalité ? Plus grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Zachary Turner
Je tue à contre coeur
Zachary Turner

Féminin
Nombre de messages : 392
Age : 37
Localisation : Seul... Loin de tout et de tous !
Clan : Nomade malheureusement meurtrier...
Humeur : Maussade... voir pire !
Date d'inscription : 24/02/2009

Mémoire
Age: 31 ans... depuis 74 ans = 105 ans !
Espèce: Sanguinaire qui n'assume pas
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeJeu 2 Juil - 13:11

    Cette rencontre prenait une tournure à laquelle je ne m’étais pas attendu du tout… Pour commencer, j’avais pensé que les Anderson étaient toujours d’accord sur tout ! Pourquoi avais-je eu une telle pensée ? Je n’en savais rien. Cela était peut-être du au fait qu’ils devaient veiller mutuellement les uns sur les autres afin de dissimuler leur secret aux ignorants et se défendre contre les cabots tout en luttant à présent contre les sanguinaires qui sévissaient dans la région. Oui, voilà pourquoi j’avais imaginé une telle chose et une chose pour moi je m’étais trompé !
    Si cela n’avait pas été le cas je serais mort depuis longtemps puisque le prénommé Peter aurait été de l’avis de Miss Furie et ils m’auraient tout bonnement trucidé en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire ! Défaitiste ? Pas le moins du monde… J’étais réaliste ! Et oui, cela m’arrive parfois de l’être… Je semblais peut-être avoir une trentaine d’année ou moins en apparences et eux ne faisaient qu’à peine dix-sept ans mais tout ça n’était que de pures et simples apparences. Miss Furie comme son frère étaient beaucoup plus âgés que moi mais aussi beaucoup plus expérimentés.

    Enfin… Les choses ne s’étaient pas passées de la sorte et j’avais la chance d’être protéger par Peter ce qui entraîna une dispute entre lui et la blonde. De nouveau il insista sur le fait qu’aucun mal ne devait m’être fait ni à moi, ni à Tania. Sur le coup je m’en voulais ! Pourquoi ? Tout simplement parce que j’avis toujours vu la famille comme quelque chose de sacré et voir deux personnes partageant le même sang se disputer ne me plaisait pas… Surtout que j’étais à l’origine de cette embrouille même si cela n’avait pas été volontaire de ma part.
    Tout le long de leur échange je demeurais silencieux. Je ne voulais pas attiser davantage la colère de la blonde et ne voulais pas non plus prendre le risque de me mettre son frère à dos. Je me contentais donc d’écouter ce qu’ils se racontaient en notant plusieurs choses importantes. J’ignorais que certains vampires ne s’étaient jamais abreuvés de sang humain mais c’était visiblement le cas de Miss Furie ! Je ressentis alors un sentiment de jalousie à son égard… Elle avait eu la chance de ne tuer aucun innocent. J’aurais donné n’importe quoi pour avoir eu cette même opportunité !

    Malheureusement pour moi j’étais tombé sur une sanguinaire qui avait due fuir pour je ne sais quelle raison et ce, avant d’avoir terminé. Entendez par là, avant d’avoir mis fin à mes jours. Le supplice aurait sûrement été plus doux que tout ce que j’avais vécu par la suite… Cette douleur insupportable pour commencer et cette soif de sang qui ne me quittait pas et qui m’avait poussé à commettre des meurtres, de véritables massacres ! Je n’avais aucune maîtrise et à cette époque je m’en étais pris à toutes celles et tous ceux qui avaient croisés ma route. Ce se soient des enfants ou non ! Des personnes innocentes en tous points ou de mauvaise vie. Je me haïssais pour tous ces meurtres et si j’en avais eu le courage je me serais tué moi-même.
    Quoique maintenant c’était plus trop d’actualité ! Je parle du fait de mourir pour de bon… J’avais devant moi les preuves ‘‘vivantes’’ ou presque que je pouvais survivre en me nourrissant de sang non humain. Secouant la tête je chassais donc toutes ces pensées obscures qui avaient envahies mon esprit. C’est d’ailleurs à ce moment que je me concentrais de nouveau sur les paroles des deux vampires Anderson. Je ne compris pas les propos qu’ils tenaient…



    *Mais de quoi ils parlent là… C’est moi qui suis long à la détente ou y’a un truc bizarre là ?!*


    Peter venait de déclarer à Miss Furie qu’elle oubliait qui se baladait dans ma tête ! Pour le coup j’étais larguer et je me contentais de demeurer encore et toujours silencieux . La blonde reprit la parole une dernière fois avant de partir en courant et elle ordonna à son frère de sortir de sa tête une bonne fois pour toute ! Ah ! j’étais pas fou… C’est bien ce que je pensais avoir compris mais… mais c’était impossible ! Je veux dire, lire dans les pensées, c’est pas faisable… Même pour un vampire !
    Je sortis de ma torpeur en réfléchissant tout de même à ça mais aussi pour répondre à mon ‘‘sauveur’’ que j’acceptais sa proposition de chasser avec eux, ou plutôt devrais-je dire avec lui puisque Miss Furie s’était tirée. En lui donnant ma réponse je gardais bien pour moi le fait que je n’étais pas doué pour la chasse et là je tombais presque sur le cul en entendant la réponse du vampire aux yeux de miel.



    *C’est pas vrai… Il peut vraiment… Merde ! Mais alors il est peut-être en train de… Raaah ! Mais je suis con ou quoi ?! Voilà que je m’embrouille même dans mes pensées.*


    Me concentrant sur les paroles de Peter qui me disait que je n’avais qu’à utiliser mes sens surdéveloppés, en particulier mon odorat, mon ouïe et mon instinct. Dis comme ça, ça paraissait presque simple mais je me doutais que ce ne devait pas être le cas pour un débutant comme moi. Peter précisa que nous allions chasser le puma car le sang de cet animal était meilleur que celui des autres animaux. Je me contentais donc d’acquiescer d’un signe de tête en guise d’affirmation.
    L’autre vampire n’attendit pas une seconde de plus avant de partir en courant et je dois reconnaître que je fus surpris par sa rapidité et son aisance de déplacement. Après quelques minutes, Peter accéléra encore son allure et je dus faire de même… Heureusement que les blessures que m’avait infligées sa sœur s’étaient presque totalement guéries. A peine arrivais-je près de lui que Peter me dit ce que je devais faire. Une fois encore ça avait l’air super simple mais ça n’avait rien de réjouissant. Et oui ! Il m’arrivait encore de penser comme un simple humain et ce que je voyais là c’était un puma sur le point d’attaquer… Et puma, je devais lui bondir dessus et le vider de son sang ! Merveilleux non ?!

    Cependant, malgré mes doutes, je n’hésitais pas lorsque Peter me dit d’attaquer le félin. Je fis exactement ce qu’il m’avait dit mais je ne m’en sortis pas sans dégâts… En effet, juste avant que je plante mes crocs dans la gorge de l’animal ce dernier avait eu le temps d’enfoncer ses griffes profondément dans mon avant bras gauche. Je parvins, je ne sais comment à me dégager et je pus m’abreuver du nectar carmin.
    Je sus immédiatement pourquoi Peter m’avait prévenu que boire du sens animal était différent. Il me semblait très fade, sans saveur. Au fur et à mesure que je vidais l’animal j’avais l’impression qu’il me manquait quelque chose. Malgré tout le sang que j’étais en train de boire j’avais l’impression de pas être rassasié, de ne pas reprendre de force ! Est-ce que c’était normal de ressentir ça ? Voyant Peter arrivé, je m’écartais du félin et ce fut l’autre vampire que le fini…

    Puis sans savoir pourquoi, Peter me saisit par la bras et m’entraina un peu plus loin avant de retourner près du puma… Intrigué, je le regardais faire et je vis alors réapparaître Miss Furie. M’adossant à l’arbre le plus proche je jetais un coup d’œil à la blessure que m’avait infligé le puma et c’est là que je vis qu’elle avait disparu ! Regardant autour de moi je ne vis mon alliance nulle part… Non, non, non ! Je ne pouvais pas l’avoir perdu…
    M’écartant de l’arbre près du quel j’étais je me mis à regarder en direction du puma en prenant soin que la blonde ne me voit pas. Une chance pour moi, le vent venait dans ma direction. Cependant, la malchance était aussi avec moi puisque je vis briller l’anneau auquel je tenais tant à quelques centimètres du puma mort. Aller le récupérer maintenant ne me semblait pas être une bonne idée. Je me contentais donc de le fixer en attendant de pouvoir le passer de nouveau à mon annulaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lilithblackgoddess.skyrock.com/
Lynn Anderson
Admin| Furie au régime
Lynn Anderson

Féminin
Nombre de messages : 915
Age : 31
Localisation : Toute seule...
Clan : Quel importance? Tout ce que je souhaite, c'est de n'avoir jamais vu le jour
Humeur : Au bord du gouffre
Date d'inscription : 13/02/2009

Mémoire
Age: 256 ans en réalité... Oui oui, j'ai l'air d'avoir 17ans, et pourtant ^^
Espèce: Contre Nature
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeDim 12 Juil - 0:25


    Comment me faire pardonner par Peter? Je ne le savais pas… Au fur et à mesure que le sang de sanglier coulait dans ma gorge, ma colère s’atténuait, et prenait conscience de tout ce que je lui avais dis, directement, ou indirectement par la pensée. Dieu que j’étais une sœur indigne et horrible. Il avait toujours tout fait, et fait d’ailleurs toujours tout pour me protéger, pour veiller sur moi. Je sais combien il s’en veut d’être partir sans me donner de nouvelle, me laissant pendant cinq ans. Je le savais tout cela, et pourtant, à cause de ma foutue faim, je m’étais laissée emporter et lui avait faire lire dans mon esprit des choses que je ne pensais pas. Il n’était pas un monstre à mes yeux, quoi qu’il est pu faire. Il n’était ni lâche, ni faible, ni un meurtrier. Il n’était pas comme ce Zackary de pacotille. Tout était la faute de ce vampire au yeux bordeaux. C’était de sa faute si je n’étais prise la tête avec mon grand frère, et que je m’étais disputée avec lui. Jamais je ne pourrais lui pardonner, jamais.

    Sans chercher à tomber sur eux, me laissant guider par mes instincts primaires, je m’élançais vers l’odeur de sang du félin que je sentais. Cette odeur était si enivrante à mon odorat, si agréable aussi, si apaisante aussi. J’avais pour habitude de partager mes pumas avec le dernier membre de ma famille humaine. C’était notre petit rituel. On se « disputait » la proie, faisait la course, nous battait un peu entre nous, sans nous faire de mal pour l’avoir, et nous finissions à chaque fois par le déguster tous les deux. Depuis près de deux siècles, c’était notre habitude, habitude que je n’avais jamais voulu voir changer. Aujourd’hui cela serait différent. Je serais seule. Même si nous avions des points de vue divergeant, pas une seule fois nous nous étions querellés aussi gravement que ça. Non. Notre amour avait toujours été plus fort que tout. Il n’avait pas suffit face à ma soif, qui avait été poussée à bout à cause de la présence du sanguinaire.

    Je remerciais le ciel que nous fûmes aller chasser aussi loin du moindre humain. Je n’aurais fais qu’une bouchée de ce dernier sinon, il n’y avait aucun doute à ça. Enfin, à présent que j’avais bus un peu de sang, je retrouvais mon contrôle, même si je n’étais pas totalement abreuvée. Face à quelqu’un qui avait encore son âme, je saurais bien me conduire. Je ne m’en faisais pas pour cela, loin de là… A peine quelques secondes après avoir flairé la piste de l’animal, je le trouvais mort dans une clairière quelque peu dégagé. Pas besoin d’être une suceuse de sang depuis deux décennies pour sentir l’odeur de mon frère et de son nouvel ami au alentour. Ils avait chassé la bête ensemble et l’avait partagé. Cela me fit un peu mal dans le sens ou normalement, cela aurait du être moi et non Zackary. Il me le payerai aussi mais plus tard. Tout ce que je voulais pour l’instant, c’était me réconcilier avec un des hommes que j’aimais le plus en cette terre, et qui venait de sortir des fourrés. Je savais que je n’avais pas besoin de mot, qu’il saurait que je ne venais pas pour me disputer. Je ne voulais pas que l’Autre m’entende, ainsi je me contentais de penser le plus fortement du monde.



    *Je suis désolée Peter… Pardonne moi de m’être laissée emporter. Je t’aime mon frère*


    Mon regard était fixé sur lui, sans le quitter des yeux. Ils étaient toujours sombre, un peu moins que tout à l’heure, mais toujours sombre, signe que lui aussi avait encore faim. Je ne voyais pas les miens, mais je savais qu’ils l’étaient un peu plus, vu que le sang de sanglier avait été des plus amère et dégoutant au gout. Cela était un avantage dans le sens ou il verrait que même en ayant encore faim, j’était sincère avec lui et je regrettais vraiment. Mon regard dériva cependant bien vite par honte. Oui, j’avais honte de mon attitude. Je vis alors quelque chose briller au sol, juste à mes pieds. Je n’avais pas de mal à reconnaitre l’objet comme étant celui de l’assassin. Je ne pus m’empêcher de le ramasser et de le laisser assez fortement dans sa direction. Je n’avais aucun mal à deviner sa position par son odeur. N’oubliez pas que je suis âgée et que du coup, j’ai beaucoup plus l’habitude que lui de repérer mes ennemis. Je ne pouvais pas le considérer autrement, c’était plus fort que moi.

    Tout en espérant qu’il ne l’ai pas rattrapé au vol et qu’il doive le chercher dans la foret, je m’étais approchée de Peter, pour venir le serrer dans mes bras. Je lui exposais volontairement mon cou, pour qu’il comprenne que je venais en « paix« . Je me mettais en attitude de faiblesse ainsi, vu que je lui laissais le loisir de m’attaquer à l’endroit même ou Sacha m’avait mordu, endroit où ma peau était moins forte et donc qui me rendrait vulnérable s’il y planté lui aussi ses crocs. Je savais qu’il ne le ferais pas, qu’il ne me ferait pas de mal volontairement. Je ne représentais pas un danger pour lui, et ne le serrait jamais. J’aimais sentir sa peau tiède contre la mienne, le savoir si prêt. Cependant, je ne restais pas bien longtemps ainsi, à peine quelques secondes avant de m’élancer de nouveau dans la forêt, ou plutôt à la poursuite de Zackary. De nouveau, je plaquais sans ménagement le vampire au sol, mais cette fois, non pas pour lui faire du mal, mais pour l’immobiliser. Non, je ne défiais pas de nouveau mon frère, bien au contraire, j’allais dans son sens. Dans une légère brise, j’avais senti…



    *Un humain. On peut résister, pas lui*


    Je voyais dans ses yeux qu’il n’avait faim, qu’il avait plus faim que Peter ou moi-même. Je n’avais aucun doute quand au fait qu’il essayerai de faire un nouveau mort, de se nourrir de son plat habituel. Il n’était pas de taille à lutter contre ses habitudes, pas aussi tôt en tout cas. Il n’avait surement pas encore capté la présence de la proie, et tant mieux. S’il se focalisait sur moi, s‘il se contentait d‘essayer de se débattre, de me repousser, il passerait à côté. Il était trop jeune pour pouvoir gérer deux choses à la fois.


    ~ Minable… Tu n’arrives pas à comprendre les leçons on dirait. Tu es vraiment le vampire le plus stupide que j’ai jamais rencontré ma parole. Allez vas-y montre moi ce que tu as dans le ventre à la place de rester à terre comme une vulgaire larve… Tu fais moins le malin en tout cas, à présent que Peter n‘est plus là pour te protéger.

_________________
Repas en famille [Lynn] 2955ojn Repas en famille [Lynn] Avkristen9
(c)Cristaline||rosieslullabi
__Lynn Anderson
Si j't'attrape
Je t'bouffe !

Revenir en haut Aller en bas
http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/
Peter Anderson
Vampire contre nature
Peter Anderson

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 29
Date d'inscription : 08/06/2009

Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeMar 14 Juil - 20:13

Cette partie de chasse prenait une toute autre tournure, que Peter n'avait jamais eu à gérer. Il lui était inconcevable que sa petite soeur défie son autorité comme elle l'avait fait. Il lui était inconcevable de devoir user de la force pour lui faire entendre raison et pour lui rappeler qui avait le dessus sur l'autre. Peter avait cru que cette sorte de hierarchie était aussi claire pour Lynn que pour lui, mais il fallait croire que non. La jeune femme n'hésitait pas à remettre en doute ses décision, et elle montrait ouvertement son mécontentement quant à son choix. Peter n'était pas du genre à l'empêcher de faire ses propres choix, et il respectait l'opinion de sa soeur. S'ils étaient en désaccord, ils pouvaient en parler et trouver un compromis. Mais pas cette fois. Sa décision était irrévocable, et il savait qu'il avait raison. Ils devaient donner une chance à Zachary, comme on leur en avait donné une également.

Lynn ne se rendait pas compte de la chance qu'elle avait. A peine avait-elle été transformée qu'on l'avait habituée au régime végétarien. Elle n'avait jamais eu à se considérer comme un monstre. Elle n'avait jamais eu à avoir honte de ce qu'elle était. Et parce qu'elle n'avait jamais goûté au sang humain, elle méprisait tous ceux qui avaient eu la faiblesse de le faire. Elle les considérait comme inférieurs, comme moins résistants, comme moins volontaires. Elle se trompait. Rien ne donnait plus envie de changer de mode de vie que l'image qu'on avait de soi même. Et Peter pouvait entendre que Zachary avait une très piètre image de lui même, et qu'il voulait changer cela. Il ne voulait plus être un assassin ni un monstre. Qui étaient-ils, eux, pour décider qui devait mourrir ou non ? Sacha aurait accordé une chance à Zachary.

Le pire était probablement les pensées que Lynn avait à son égard. Peter n'avait jamais soupçonné qu'elle pouvait avoir autant de ressentiment envers lui, qu'elle pouvait lui en vouloir autant. Il n'était pas fier du tout de cette période de sa vie, et il regrettait toujours ses agissements. Il regrettait surtout d'avoir laissé Lynn derrière lui, sans un mot. Il pouvait supporter l'idée d'être un monstre, c'était moins douloureux que l'idée de l'avoir abandonnée durant cinq années. Mais il était trop tard pour revenir en arrière. Et il était également trop tard pour que Lynn efface ses paroles. Quoi qu'elle puisse dire à partir de maintenant, il n'oublierait jamais ses mots.

Zachary avait chassé son premier animal. Il avait bu son sang pour la première fois, et avait eu la bonté de lui en laisser un peu. La faim qui le tirraillait était presque devenue insoutenable, et le sang du puma le calma un peu. Mais juste après ça, Peter sentit l'odeur de sa soeur, qui avançait dans leur direction. Que venait-elle faire ? Il pensait qu'elle était partie chasser de son côté. Visiblement elle pensait être sur la piste d'un puma, elle ne se doutait pas qu'ils l'avaient déja tué et vidé de son sang. Ayant attiré Zachary à l'écart, Peter s'avança seul dans la petite clairière. Qu'avait-il à dire à sa soeur ? Rien. Il n'avait rien envie de lui dire. Il ne savait même pas s'il arriverait à la regarder en face. Les pensées de la jeune Vampire lui parvinrent avec force, et il planta son regard dans le sien. Ses prunelles étaient encore bien sombres, signe qu'elle n'avait pas étanché sa soif.

Il savait que ses excuses étaient sincères, et qu'elle aimait. Il savait que rien ne pourrait détruire le lien qui les unissait, et que malgré tout ce qu'elle avait dit à son propos, il était la personne la plus importante dans sa vie. Il était son grand frère biologique, et rien ne pourrait jamais changer ça. Malgré tout, elle les avait prononcé tout de même, ces mots. Et ils restaient gravés dans la mémoire de Peter. Il ne répondit pas avant qu'elle ne vienne l'enlancer. Il la regarda jeter la bague de Zachary avec force, puis la laissa docilement venir se couler dans ses bras. Il la serra contre lui en retour, fermant les yeux. Il n'avait jamais eu une telle dispute avec elle, et remarquait avec étonnement que, bien que son coeur se soit arrêté depuis deux siècles, il lui faisait mal à cet instant.

-Je t'aime aussi petite soeur.

Il lui avait soufflé ces mots à l'oreille, pas besoin d'être trop démonstratif non plus. Il pensait ces paroles, de tout son être il les pensait, mais son ton neutre ne trahissait pas tout son attachement. Lynn le connaissait par coeur, et elle verrait probablement que ses excuses, si elles étaient acceptées, n'effaçaient pas ce qui avait été dit. Que rien ne pourrait effacer ce qui avait été dit. Ils s'écartèrent l'un de l'autre, et les deux vampires captèrent la même odeur, Peter quelques secondes plus tard que Lynn. Cette dernière était déja sur Zachary, qu'elle avait plaqué au sol sans ménagement. Il ne bougea pas, sachant pourquoi elle avait fait cela. Il approuvait, Zachary n'aurait peut-être pas pu résister. Après tout, il avait faim lui aussi, et le sang humain était son moyen habituel de se nourrir. Il valait mieux prévenir que guérir. Peter lui-même coupa sa respiration instinctivement, juste au cas où. Il ne savait pas ce que la faim pouvait lui faire faire.

Mais la suite ne lui plu pas du tout. Les paroles de Lynn l'énervèrent une nouvelle fois, et il se surprit à espérer que Zachary allait réagir. Qu'il n'allait pas se laisser faire, et qu'il allait remettre sa soeur à sa place. Même s'il partait avec un net désavantage au vu de son âge. L'aîné des Anderson s'approcha d'eux, et leva les yeux au ciel, les bras croisés sur sa poitrine. Tout ça commençait réellement à l'énerver, et ils avaient tous intérêt à stopper ce petit jeu avec que ça ne dégénère.

-Tu plaisantes Lynn, j'espère. Tu viens me faire des excuses, et après tu agis de nouveau comme tout à l'heure ? Je te répètes que je suis ton grand frère, et que j'ai décidé qu'on aiderait Zachary à devenir végétarien, puisque c'est ce qu'il voulait. Alors tu le lâches, tu te lèves et on va enfin chasser. Parce que je te préviens que si je dois aider quelqu'un aujourd'hui, c'est Zachary que j'aiderai. Même si c'est contre toi.

Il appuya ses mots par un regard glacial qu'il adressa à sa petite soeur. Il lui signifiait clairement que si bagarre il y avait, c'était du côté de Zachary qu'il se rangerait. Evidemment, il l'empêcherait de faire du mal à sa petite soeur. Mais si c'était le dernier recours, il userait lui aussi de la force pour immobiliser Lynn et lui faire entendre raison.
Revenir en haut Aller en bas
Zachary Turner
Je tue à contre coeur
Zachary Turner

Féminin
Nombre de messages : 392
Age : 37
Localisation : Seul... Loin de tout et de tous !
Clan : Nomade malheureusement meurtrier...
Humeur : Maussade... voir pire !
Date d'inscription : 24/02/2009

Mémoire
Age: 31 ans... depuis 74 ans = 105 ans !
Espèce: Sanguinaire qui n'assume pas
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeJeu 30 Juil - 13:33

    Si j’avais suivi la piste de la vampire que j’avais croisé l’autre soir au cirque c’était dans l’unique but d’obtenir des réponses à mes questions. Car ma présence dans les environs n’était motivée que par cette raison ! Je voulais savoir comment ces vampires aux yeux de miel faisaient pour côtoyer des mortels sans leur faire le moindre mal… C’était tout ce que je voulais savoir ! Tout aurait pu se passer simplement mais la blonde n’avait rien voulu entendre à mes paroles et s’était contentée de m’attaquer à plusieurs reprises… Une chance pour moi, son frère semblait plus enclin à vouloir m’écouter et c’est même lui qui me dévoila leur secret.
    Je m’en voulu de ne jamais y avoir pensé… Lors de mon errance j’avais pourtant croisé de nombreuses fois des animaux et pas une seule fois il ne m’était venu à l’esprit de me nourrir de leur sang. Comment n’avais-je pas pu penser à cette option ?! C’était une honte…

    Mais tout ça allait changer… J’allais devenir différent quoiqu’il m’en coute ! De plus, le prénommé Peter m’offrait l’opportunité d’aller chasser avec lui. C’était une offre que je ne pouvais refuser puisque je ne savais pas vraiment de quelle façon ils pouvaient s’y prendre pour chasser les animaux qui leur servaient de repas. Contrairement aux humains ils ne se devaient pas se laisser amadouer par les charmes surhumains des vampires et la traque devait alors être beaucoup plus compliquée. Cependant, ce n’est pas ce qui me ferait baisser les bras et je tenais à garder la tête sur les épaules… Or le moindre faux pas attirait davantage les foudres de la blonde sur ma personne mais également celle de son frère.
    Attentif et concentré, j’écoutais donc toutes les instructions que me fournissait Peter concernant la traque du puma que nous avions pris en chasse. Ce fut à moi d’attaquer le félin et je ne m’en sortis pas trop mal pour une première fois même si cela ne se fit pas sans dégâts…

    M’abreuvant du sang chaud de l’animal je compris alors pourquoi Peter m’avait prévenu que cela serait très différent et je sus aussi pourquoi il devait être si difficile de ne plus s’en prendre aux humains… Leur sang était plus délectable que celui de cet animal et surtout plus revigorant ! En bref, les humains étaient bien plus intéressants que les animaux mais pas assez pour que je continue à les tuer… Je préférais me nourrir de ce genre de festin fade plutôt que d’être responsable de la mort et du malheur d’autres mortels.
    Mes pensées furent alors coupées par Peter qui m’éloigna de la dépouille de l’animal après avoir bu également. Je compris par la suite qu’il avait voulu me tenir à l’écart de ses retrouvailles avec sa sœur… Restant alors en retrait je constatais la disparition de mon alliance que je me mis à chercher de suite. Je la repérais bien vite près du félin mort et des deux autres vampires.

    C’est à ce moment que la blonde se baissa légèrement pour se saisir de l’objet qui m’appartenait… Machinalement, mes poings se resserrèrent ! Je ne voulais pas qu’elle touche à cela… Elle n’avait absolument pas le droit de le toucher. J’allais aller à sa rencontre lorsqu’elle se décida à lancer l’anneau dans ma direction. Cependant, elle avait eu recourt à tellement de force que je ne parvins pas à le rattraper… Après un regard noir en direction de la furie, je leur tournais le dos à elle et son frère pour aller chercher mon alliance.
    Il ne me fallu que très peu de temps pour la retrouver et après l’avoir nettoyée je la passais de nouveau à mon annulaire gauche. Jetant un coup d’œil aux deux autres vampires je vins à penser que je n’étais pas obligé de rester avec eux maintenant que je savais ce que je devais faire pour changer. Je me mis donc en marche pour m’éloigner légèrement d’eux afin de réitérer l’expérience de la chasse animalière.

    Cependant, avant même que je n’ai eu le temps de réagir, je me retrouvais de nouveau plaqué sur le sol par l’autre folle. Cette fois-ci elle ne me brisa rien et se contenta de m’immobiliser ce qui eu le dont de m’énerver davantage… Le pire fut d’entendre les paroles qu’elle eut à mon égard ! De nouvelles insultes gratuites suivies de provocation… Elle me cherchait, elle allait me trouver.
    Je savais qu’elle était plus âgée que moi et que je ne pourrais pas me débarrasser d’elle facilement. Je cessais donc de me débattre en soupirant, comme si j’abandonnais l’idée de me dégager. Puis sans le moindre signe avant-coureur je repoussais la blonde violemment pour pouvoir enfin me relever. Lui faisant à présent face, je repris la parole avec colère et sur un ton glacial.



    - Je me fiche de ce que tu pense de moi… Tes paroles ne valent rien ! Tu te permets de critiquer ce que je suis alors que tu n’en as pas le droit, déclarais-je avec colère. D’après ce que j’ai compris ta transformation n’a rien eu avoir avec la mienne… Tu ne t’es pas retrouvée seule sans savoir ce qui t’arrivait, sans savoir pourquoi il te fallait agir ainsi ! Non… Tu n’as pas connu ça parce que toi, tu as une famille. Des gens étaient là pour t’empêcher de tuer des innocents ! La différence entre toi et moi c’est que tu as eu de la chance… Si tu avais été transformé de la même manière que moi, je ne pense pas que tu pourrais tenir ce genre de propos…


    Me rendant compte que j’en avais assez de supporter les injures que cette furie je lui tournais le dos tandis que Peter s’adressais à elle. J’avais décidé de partir loin de ces deux là et il me fallait de toute façon chasser car j’avais toujours faim… Changeant de direction et me dirigeant vers l’est je me retrouvais ainsi face au vent. C’est alors que les paroles que prononçait Peter semblèrent s’effacer comme sa présence et celle de sa sœur… Une autre odeur était venue à moi, une odeur que je ne connaissais que trop bien et que je n’aurais jamais du sentir en cet instant présent. Un mortel… Un homme assez jeune se trouvait non loin ! Sûrement un randonneur mais ça je m’en fichais royalement…
    Après toutes mes bonnes résolutions j’aurais aimé pouvoir ne rien ressentir en sentant ce parfum mais j’en étais incapable… J’avais faim ! Très faim… Je n’avais qu’une envie, me nourrir de ce sang que je ne connaissais que trop bien. Oubliant tout ce qui avait précédé ce moment, je pris la direction de l’ignorant…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lilithblackgoddess.skyrock.com/
Lynn Anderson
Admin| Furie au régime
Lynn Anderson

Féminin
Nombre de messages : 915
Age : 31
Localisation : Toute seule...
Clan : Quel importance? Tout ce que je souhaite, c'est de n'avoir jamais vu le jour
Humeur : Au bord du gouffre
Date d'inscription : 13/02/2009

Mémoire
Age: 256 ans en réalité... Oui oui, j'ai l'air d'avoir 17ans, et pourtant ^^
Espèce: Contre Nature
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeVen 7 Aoû - 23:39

    Je sentis une colère immense monter de nouveau en moi en entendant les paroles de mon frère. Me faisait-il aussi peu confiance que cela ? J’en venais même à me demander s’il lui était déjà arrivé de m’accorder cette dernière. C’était comme s’il ne pouvait pas s’empêcher de penser que chacune de mes actions étaient irréfléchies, et mauvaises. Je savais très bien qu’il n’approuvait pas ce que je pouvais ressentir pour Keith, mais cela ne lui donnait pas le droit de me juger par rapport à cela. Nous étions une famille ou non ? Suis-je sa petite sœur ou non ? Je commençais vraiment à me poser des questions quand à l’amour qu’il me portait. Si l’on me le demandait, je confirais ma vie d’éternelle à Peter. Je lui mettrais dans le creux de sa main toute mon existence, lui laissant plein pouvoir dessus. Mais lui, en ferait-il de même avec moi ? J’étais une vampire aussi veille que lui, et même si je n’avais pas toute l’étendu de son pouvoir, ni n’avait la force d’un mal, je n’en restais pas moins son égale sur de nombreux points. Et cela, il avait tendance à l’oublier. Oui, il était mon frère, mais il ne pouvait pas pour autant être le marionnettiste, et moi la marionnette. J’avais du respect pour lui, et je l’aimais plus que de raison. Cependant, cela ne lui donnait pas le droit de diriger ma vie, et d’avoir aussi peu foie en mes choix.

    J’avais senti l’humain bien avant eux, et j’avais réagi vite. Même si Zachary était sincère, même s’il voulait changer, la faim rampait sous sa peau et ne demandait qu’à être étanchée. Le sang animal ne lui paraitrait que trop amer, et que trop hostile par rapport à celui qu’il boit en temps normal. Il ne serait pas capable de résister s’il sentait sa proie pas loin. Je m’étais jetée sur lui, pensant que mon frère comprendrait, et ne se remettrait pas sur mon dos. Je voulais occuper le vampire, assez longtemps pour que le fou qui se baladait dans les bois s’éloigne, et ne soit plus en danger. En narguant, en défiant le jeunot, j’espérais capter toute son attention et qu’il ne se détourne pas de moi. Et j’aurais eu besoin de l’appui de mon frère. Car les paroles que Peter prononça me déstabilisèrent autant qu’elles me firent mal. Si jamais l’autre vampire réagissait et m’attaquait, si jamais j’étais en danger, il ne me protègera pas, non, mais aiderait l’autre suceur de sang. C’était comme s’il venait de m’arracher mon cœur de ses propres mains.

    Mon attention détourné vers celui qui venait de faire un « trou béant » dans ma poitrine, trop triste par ce qu’il venait de prononcer, je ne vis pas le coup de Zackary arrivait. Me projetant violement, je n’eu le temps que d’amortir quelque peu ma chute contre un arbre. Une branche vint se planter entre deux de mes cotes, que j’enlevais aussitôt de mon dos pour laisser la plaie se refermer d’elle même. Ma voix gronda, et je ne pus m’empêcher d’adopter une posture d’attaque. Avec la tristesse que je ressentais à cet instant, je ne ferais qu’une bouffée de cet avorton qui avait osé me blesser. Il allait payer l’affront qu’il venait de me faire, et avec ou sans l’aide de mon frère, il ne viendra pas à bout de moi. Oh non, j’étais trop dans un état de rage pour cela. Par « habitude », je m’attendais à ce que l’autre vampire courent jusqu’à moi pour m’attaquer en premier, et je suis surprise de le voir se retourner, puis se mettre à courir dans la direction opposée à la mienne


    *Il a senti l’humain ! Tu aurais du me faire un peu plus confiance*


    Je n’avais pas pu m’empêcher de penser ça très fortement quelques secondes après m’être élancée après le cannibale. Je n’étais pas aussi rapide que mon frère, mais je l’étais plus que le jeune homme. Même si nos apparences pousseraient à croire le contraire, j’étais beaucoup plus vieille que l’assassin et n’eut pas de mal à le rattraper. Trop tard malheureusement. Sa proie avait été plus proche que je ne l’aurais cru, et nous arrivâmes, moi et Peter qui avait réduit à néant la distance que j’avais mise entre lui et moi, ce fut pour voir Zachary enfonçer ses crocs dans le cou de la jeune femme sans défense. Au vu du vélo pas loin, je compris pourquoi j’avais mal calculé la distance qui la séparé de nous… Mon attention fut cependant reportée autre part aussitôt. Le sang… l’odeur du sang qui s’écoulait en dehors du corps de l’humaine. J’avais faim, très faim même, et j’en voulais. Je voulais le gouter, m’en abreuver. Mais il y avait un obstacle sur ma route, que je devais éliminer avant. L’avorton était en train de se nourrir de MA proie et je ne pouvais pas le laisser faire. En quelques bonds, je le bousculais sur le côté, et l’aplatissais à terre, un peu plus loin de l’humaine, qui tomba à terre, et fut prise de convulsion. Le venin s’écoulait en elle, et aurait bientôt le dessus sur elle. Non, il ne fallait pas, pas avant que j’ai gouté à son sang et… Non, je ne devais pas, je devais résister et me concentrer sur le suceur de sang qui se débattait son moi. Je faisais pression de tout mon corps sur lui, pour l’empêcher de se relever. Oui, je devais me concentrer sur lui. Mais j’avais tellement envie de mordre, tellement…



    ~ Peter…. Fait quelque chose… Je ne vais pas tenir… Très longtemps… Toi arrêtes de bouger. Dans un élan de rage et de frustration, je vins me lever pour envoyer valser le jeunot un peu plus loin. Sans attendre, je lui resautais dessus, nous éloignant du sang qui coulait de plus en plus hors de l’humain. Mes poings martelèrent son visage si beau, si parfait, tandis que je ne pouvais m’empêcher de répéter, comme une leçon que l’on veut faire apprendre à un enfant: Tu… vas… arrêter… de… te… débattre… Tu… vas… Arrêter… de… te…

_________________
Repas en famille [Lynn] 2955ojn Repas en famille [Lynn] Avkristen9
(c)Cristaline||rosieslullabi
__Lynn Anderson
Si j't'attrape
Je t'bouffe !

Revenir en haut Aller en bas
http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/
Peter Anderson
Vampire contre nature
Peter Anderson

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 29
Date d'inscription : 08/06/2009

Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeMer 2 Sep - 10:17

Peter n'avait pas senti l'humaine. Du moins, il l'avait sentie après sa soeur, et probablement après Zachary. Il était visiblement trop énervé pour porter une grande attention au monde qui l'entourait. Pour l'instant son monde se limitait à Lynn et à Zachary. Sa petite soeur venait de plaquer son ennemi sur le sol, et tenait un discours qui ne plaisait pas du tout à son grand frère. Peter n'avait pas compris qu'il s'agissait d'une diversion, d'une distraction pour occuper l'esprit du sanguinaire. Oui, il aurait dû le savoir, il aurait dû le lire dans les pensées de Lynn. Mais il était en colère, très en colère, et il était blessé. Il n'avait pas été très attentif à ce qui se passait dans la tête de sa soeur, occupé à gérer ce qui se passait déja dans la sienne.

Mais il se rendait compte soudainement combien ses mots avaient blessé la personne qu'il aimait le plus au monde. Il se rendait compte combien il avait été aveugle et stupide, mais il était trop tard pour faire marche arrière. Lynn n'oublierait pas ses mots, comme il n'oublierait pas les siens. Il ne servait à rien de s'appitoyer sur son sort pour le moment, ils avaient d'autre chats à fouetter. Comme ce Vampire qui courait à toute vitesse vers l'humaine imprudente. Lynn se releva d'un bond, et après une pensée toute aussi juste qu'elle était amère, partie à la poursuite de Zachary. Peter resta une nouvelle planté là, à songer à ce que sa soeur venait de dire. La colère lui avait fait perdre la confiance qu'il avait pour elle. Parce qu'il lui en voulait, il n'avait pas su lire entre les lignes, il n'avait même pas su lire dans son esprit. Il n'avait jamais été en colère comme ça contre personne, et à présent il s'en voulait surtout à lui-même d'être un tel imbécile.

Se mettant finalement à courir, il rattrapa sa soeur, et ils découvrirent l'ignoble spectacle en même temps. Zachary avait sauté sur l'humaine et s'aubrevait de son sang. Peter avait cessé de respirer pour calmer sa soif qui lui brûlait la gorge. Lynn se jeta sur le Vampire sanguinaire, et la plaqua au sol une nouvelle fois. Puis elle demanda à son frère de faire quelque chose quant à tout ce sang qui coulait sur le sol et qui leur faisait envie à tous. Bordel, pourquoi avait-il fait confiance à ce type ? Maintenant il se trouvait devant le choix le plus dur qu'il ai jamais eu à faire. Soit, il ne faisait rien, et donc cette humaine se transformait en vampire. Soit, il aspirait le venin (s'il parvenait à avoir assez de retenue), elle vivait et elle savait pour l'existance des Vampires. Soit il s'abreuvait de son sang pour la tuer, et il redevenait le monstre qu'il s'était promi de ne plus jamais être. Debout devant sa proie, il la regardait se convulser, en proie à son plus gros dilemne. Qu'aurait fait Sacha à sa place.

Décidant d'agir plutôt que de réfléchir, et pensant avoir trouvé comment aurait réagit son père adoptif, le jeune Vampire s'agenouilla auprès de l'humaine, et s'appuya sur ses épaules pour la plaquer sur le sol. Il se pencha à son oreille, et lui expliqua ce qu'il se passait. Il lui expliqua qu'elle pouvait encore choisir : devenir une Vampire, ou mourir. Elle n'était pas capable de parler, avec cette douleur qui tordait son corps, mais ni ses yeux ni ses pensées ne trompaient. Elle voulait mourir. Elle ne voulait devenir comme le monstre qui l'avait mordue. Peter ferma les yeux, et inspira profondément. Instantanément, l'odeur du sang lui emplit les narines, et sa gorge le brûla plus intensément. D'accord, tout était de sa faute à lui, alors il n'avait plus qu'à en assumer les conséquences. S'il avait écouté Lynn, un peu plus tôt, ils ne se seraient pas retrouvés dans cette situation, et il n'aurait pas eu à jouer son rôle. Mais trop tard, il avait voulu donner une chance à cet idiot de Zachary.

La soif décuplée, le jeune Vampire se pencha sur la victime, et planta ses crocs dans sa gorge. Lynn allait lui en vouloir, énormément. Sacha allait lui en vouloir. Mais que pouvait-il faire d'autre ? Il ne pouvait pas imposer son mode de vie à une humaine qui n'en voulait pas. Il ne pouvait pas décider de qui perdait son âme ou pas, il n'était pas Dieu. Et si cette jeune femme préférait trouver le repos éternel auprès de son créateur, qui était-il lui, pour la contraindre à une vie éternelle emplie de sang ? Rapidement, gouluement presque, il aspira tout le sang de la pauvre fille qui avait eu le malheur de passer par là au mauvais moment. Peter avait oublié quel goût avait le sang humain, et il se souvenait à présent combien c'était bon. Combien le sang animal ne pouvait pas rivaliser avec une telle saveur. Oui, mais cette saveur, ce liquide qui s'écoulait agréablement dans sa gorge, faisait de lui un monstre. Faisait de lui tout ce qu'il s'était promi de ne pas redevenir. Tout ce qu'il haïssait.

Sa proie ayant cessé de se débattre, n'ayant plus aucune goutte de sang dans le corps, Peter se releva, et essuya ses lèvres. Il s'approcha de Lynn et de Zachary, plus en colère qu'il ne l'avait jamais été. Ses yeux carmins se posèrent sur le sanguinaire, et il demanda à sa soeur de s'écarter pour qu'il puisse le relever. Il attrappa cette andouille par le col, la releva et la plaqua sans ménagement sur l'arbre juste derrière lui. Peter n'avait jamais haït quelqu'un comme il haïssait le sanguinaire en ce moment même. Mais, une part de lui voulait encore croire qu'il n'avait pas fait qu'une énorme boulette en voulant lui donner une chance. Que ce meurtre n'était qu'une erreur de parcours, et qu'il pouvait changer. Il l'avait lu dans son esprit, Zachary voulait vraiment arrêter de tuer des humains. Approchant son visage de celui du sanguinaire, Peter ne lâchait pas ses yeux, un grondement tout à fait hostil s'échappant de sa gorge.

-Ca faisait un siècle ennemi que j'avais pas bu de sang humain, et à cause de toi je viens de tuer une innocente. Maintenant je te laisse 15 secondes pour dégager, avant qu'on ne débarrasse le monde d'une ordure de plus. Va retrouver ta femelle, et essaye de changer ton régime. Rapidement. Si il y a encore un seul meurtre à Watson Lake, on n'ira pas chercher les responsables plus loin que vous deux. Et j'aimerai pas être à votre place quand on vous trouvera.

Il resta encore quelques secondes à regarder Zachary, avant de se reculer et de le lâcher. Il resta planté là, face à lui, quelques instants, puis il se tourna vers sa soeur. Soit Zachary se tirait comme il venait de le lui demander, soit il argumentait, soit il essayait de l'attaquer. Dans tous les cas, Peter serait au courrant avant même qu'il n'esquisse le moindre geste, alors il n'avait pas besoin de le garder à l'oeil. Il hésitait à croiser le regard de Lynn, craignant ce qu'il pourrait y trouver. Il ne voulait pas non plus lire dans son esprit tout les monstruosités qu'elle devait penser sur lui. D'ailleurs, en y réfléchissant, il ne voulait pas non plus qu'elle voit ses yeux rouges. Signe qu'il était un meurtrier. Ne levant pas le regard vers elle, trop occupé à contempler ses chaussures, l'esprit de Peter n'en restait pas moins fixé sur Zachary, juste au cas où.

-Hum... Il... Il faudrait vérifier sur le corps qu'on a laissé aucune trace. Ni autour d'ailleurs. Et puis... Et puis je pense qu'on ferait mieux de rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Zachary Turner
Je tue à contre coeur
Zachary Turner

Féminin
Nombre de messages : 392
Age : 37
Localisation : Seul... Loin de tout et de tous !
Clan : Nomade malheureusement meurtrier...
Humeur : Maussade... voir pire !
Date d'inscription : 24/02/2009

Mémoire
Age: 31 ans... depuis 74 ans = 105 ans !
Espèce: Sanguinaire qui n'assume pas
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitimeMer 2 Sep - 15:43

    Y’a des jours où il faudrait rester au lit et je dois avouer que ce dicton est tout à fait vrai… Enfin, pour ma part, étant donné que je ne dors pas, je devrais dire que j’aurais dû rester cloitrer dans la cabane abandonnée dans laquelle j’avais élu domicile en compagnie de Tania. Cependant la faim m’avait fait quitter ce refuge ! Je devais me nourrir avant d’être affamé au point de tuer n’importe qui… J’avais toujours agit ainsi. J’étais certes un monstre sanguinaire mais je choisissais mes victimes ! Il était hors de questions que j’attaque de pauvres personnes innocentes. Entendez par là des enfants, ou des personnes à la vie paisible n’ayant rien demandé à personne…
    Les personnes que je ciblais étaient plus de celles qui avaient une mauvaise vie… Bien sûr, cela ne changeait rien au fait que j’étais un tueur et j’en avais conscience. Je savais de la disparition de ses personnes en faisaient souffrir d’autres mais je n’avais pas le choix. Du moins c’est ce que j’avais toujours cru…

    Tout avait changé lorsque j’avais, en cette matinée pluvieuse, senti la piste d’une des filles Anderson. Sans réfléchir, alors que je savais qu’elle était en compagnie d’un autre vampire, je m’étais mis en tête de les trouver. Il fallait que je sache quel était leur secret ! Celle a qui j’avais donné le surnom de Furie m’aurait volontiers tué mais son frère avait quant à lui décidé de me donner une chance.
    Voilà comment j’avais découvert de quelle façon eux et leur famille parvenait à vivre au milieu des mortels. Ils s’abreuvaient de sang animal ! Je n’y avais jamais pensé et je m’en voulais… Je m’étais ensuite rendu compte que le principe par lui-même semblait simple mais l’appliquer ne le serait sûrement pas. J’allais d’ailleurs très vite m’en rendre compte… Alors que le frère et la sœur se réconciliaient, j’avais décidé de reprendre ma route. Mais la Furie s’en prit de nouveau à moi ! J’eus beau me débattre, elle me maintenait au sol…

    L’intervention de Peter la déconcentra et cela me permit de la repousser… Si j’avais pu prévoir la suite je n’aurais sûrement pas agit ainsi ! Car malgré mes bonnes intentions je ne pus résister à l’odeur que dégageait l’humain et je partis dans sa direction. J’arrivais très vite auprès de celle qui allait devenir ma victime… Car une fois près de la source de ce parfum délicieux je m’aperçus qu’il s’agissait d’une jeune femme à vélo ! La mortelle n’eut même pas le temps de réagir… Je pus lire brièvement de la surprise sur son visage sans que je n’y fasse réellement attention !
    J’avais faim, trop faim pour réfléchir et cela prouvait que j’avais sûrement attendu trop longtemps avant de me nourrir. Sans réfléchir, j’avais donc planté mes crocs dans la chair délicieuse de la jeune femme et m’abreuvais de son sang. Il n’avait rien à voir avec celui du puma… celui-ci me redonnait des forces. Mais je fus interrompu !

    La Furie blonde venait de se jeter sur moi et tentait de me maintenir au sol… J’ai bien dit tentait car la faim et l’odeur du sang me faisait devenir beaucoup plus violent ! Mais Lynn était toujours plus forte. Cette dernière se mit à me marteler de coup en m’ordonnant de cesser de me débattre. Je ne l’écoutais pas mais tentais tout de même de parer ses coups ce qui fit que je me débattais moins…
    Je ne sais pas combien de temps passa avant que je recommence à reprendre le dessus sur moi-même… Cela venait-il du fait que l’odeur du sang avait largement diminué ?! Sûrement. Je commençais à ressentir la douleur provoquée par les coups de la blonde mais ce n’était rien comparer à la prise de conscience qui concernait mon acte. Je n’eus pas le temps d’y réfléchir de suite car Peter venait de m’attraper par le col pour me relever avant de me plaquer violemment contre l’arbre le plus proche. Il me parla mais je ne saisis que la moitié de ses paroles. Je devais partir ou ils me tueraient… Mon regard se posa sur le corps inerte !


    *Non… Pourquoi j’ai fait ça ?! Pourquoi j’ai pas pu… Je mérite peut-être de mourir au final ! Comme elle aurait mérité de vivre !*


    Je ne m’aperçus même pas que Peter s’était écarté de moi… Je fixais le corps de la jeune femme ! Je venais enfin d’obtenir la réponse à mes questions et voilà que je tuais une innocente… Une des ces personnes à qui je faisais tout pour ne pas faire de mal.
    J’allais parler pour dire aux deux autres vampires que je n’avais pas voulu ça, que j’aurais largement préféré que Lynn continue à me malmener si ça avait pu éviter ce drame mais je n’en fis rien ! Ils ne me croiraient pas… Le mieux était que je parte ! Je ne leur avais apporté que des problèmes et ce n’était pas mon but. Et si je partais... devais-je prévenir Tania ? Elle m’en voudrait si je le faisais pas mais j’étais persuadé qu’elle s’en sortirait mieux sans moi… J’entendis les dernières paroles de Peter qui proposait à Lynn de rentrer chez eux.


    *Rentrer chez moi ! J’aimerais pouvoir le faire aussi…*


    Et avant que les deux vampires aux yeux de miel ne s’intéressent de nouveau à moi je partais en courant. Je ne savais pas où j’allais mais j’avais pris une direction qui m’éloignerait de toute population…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lilithblackgoddess.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




Repas en famille [Lynn] Empty
MessageSujet: Re: Repas en famille [Lynn]   Repas en famille [Lynn] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Repas en famille [Lynn]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Tuche [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Thême :: 
»» LES ALENTOURS ««
 :: BIENVENUE EN COLOMBIE BRITANNIQUE :: ~ Lac Atlin
-
Sauter vers: