Vampire Thême
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -30%
HAUCK Lit parapluie Dream N Play
Voir le deal
29.39 €

 

 Là-haut! [PV Torben]

Aller en bas 
AuteurMessage
Benji Miller
La vérité me sauvera-t-elle?
Benji Miller

Masculin
Nombre de messages : 44
Age : 31
Localisation : Watson Lake
Clan : Humain
Date d'inscription : 11/04/2009

Mémoire
Age: ans
Espèce: Je ne suis pas une simple proie
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Là-haut! [PV Torben] Empty
MessageSujet: Là-haut! [PV Torben]   Là-haut! [PV Torben] Icon_minitimeMer 29 Juil - 3:13

- Non maman, je te le jure, y’a vraiment pas de danger, je vais être avec un garçon du coin, ça sera le jour…
- …
- Oui, je sais que ça ne change rien, et y’a pas de prob, je te le dis, aucun mort suspect dans les envi…
- …
- Mais puisque je te le dis. C’est que de l’escalade, et l’oncle Zakury m’a bien enseigné…
- …
- Je t’aime aussi, et prend bien soin de toi. Dit bonjour à Nymphea, Zake et Adam pour moi. Oui je sais… oui… Promis. Bisou.

Je raccrochai le cellulaire, bien content d’avoir passé cette étape. Ce qu’elle pouvait être mère couvreuse! Enfin, surtout qu’elle savait ce qui se cachait derrière la normalité et dans le monde, lorsqu’elle savait les dangers que je courrais en tant que voyageur seul. Et puis, je savais aussi que je risquais ma vie, mais je n’étais pas pour resté les bras croiser et à regarder ma vie passer!

Je me remémorai la fin de la conversation avec Torben, alors que je lui disait que j’étais téméraire et non suicidaire, et que t’attaquer des supposés monstres dans une forêt était loin de réellement m’intéresser. Je n’avais pas honte d’avouer que les bois et un soi-disant psychopathe me foutait un peu la chair de poule mais la peur, c’est humain après tout.

J’étais passé vite fait à l’hôtel, prendre ce qui me servait de défense et que je mis dans un sac. Je laissai aussi une enveloppe qui indiquait dans quelle ville j’étais, et où je me rendais, qui racontait les meurtres et tout, et tout cela à l’intention de mes parents en Angleterre. Si jamais je ne revenais pas, ils sauraient la vérité. Je n’avais pas eu d’autre choix que de mentir à ma mère sur ma destination réel, et je regrettais quelques peu que Torben n’en ait pas fait autant. Il n’avait pas froid au yeux lui!

Je ramassai donc mon sac, en observant le paquet de truc que j’y avais balancé. Outre la corde que je plaçai sur mon épaule et le harnais, j’avais une gourde remplie d’eau ainsi que quelques barres Tendres aux noix et chocolat si j’avais une petite fringale. J’en avait amener de plus, car si j’avais bien appris une chose, c’était que l’estomac de Torben était sans fond! À coté, j’avais laisser une bouteille cassante, remplis d’essence avec un briquet que je gardais toujours dans les poches de mes pantalons. Je ne pouvais pas grand-chose contre les vampires, mais au moins il souffrirait avant de me croquer, les idiots. Enfin, je ne croyais pas VRAIMENT à mes chances de survis face à l’un d’eux, mais comme on dit, l’espoir fait vivre.

Je trouvai Torben en face du restaurant, et lui adressai un grand salut, le sac sur le dos.


- Hola Torben. Pardon de t’avoir fait attendre. Tiens, regarde ce que j’ai trouvé à l’hôtel.

Je lui montrai une carte topographique très vieille, mais qui nous indiquerait où se trouvait les montagnes, même si je ne doutais pas de lui et de sa mémoire de la forêt. J’étais plus un mec à me fier sur mes cartes par contre. Peut-être dans ma nature, mais j’aimais savoir où je me dirigeais, bien qu’idiotement j’avais confiance à l’engloutisseur de hamburger sur deux pattes.

Je sentais l’excitation me gagner à l’approche de notre expédition. C’était vraiment idiot en fait, stupide et complètement inutile. Je savais que le danger existait, le VRAI. Et cette fois là, j’aurais peut-être à faire avec des vampires qui n’étaient pas de ma famille et qui ne lutteraient pas pour ne pas me bouffer. Et puis, on était que deux gamins contre ces choses, rien de bien difficile pour un vampire, quelque soit son âge.


- T’es sur que t’arrives encore à mettre un pied devant l’autre avec tout ce que tu as mangé?

Je lui adressai un clin d’œil, de bonne humeur, et nullement désappointé d’avoir perdu mon pari. Je n’étais pas de nature mauvais perdant.
Revenir en haut Aller en bas
Torben Delinger
Admin|Cabot galeux garou
Torben Delinger

Masculin
Nombre de messages : 768
Age : 30
Localisation : Un peu partout, mais surtout là où tu ne t'y attends pas, vampire!
Clan : Lycanthropes, les enfants de la Lune
Humeur : Joyeuse et innocente
Date d'inscription : 16/02/2009

Mémoire
Age: 21 ans
Espèce: Sac à puce garou
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Là-haut! [PV Torben] Empty
MessageSujet: Re: Là-haut! [PV Torben]   Là-haut! [PV Torben] Icon_minitimeMar 4 Aoû - 23:23

    Etait il utile que je précise que j'avais vraiment trop mangé sur ce coup ci? A vouloir trop faire mon malin, je n'avais pas pu faire un peu attention à ce que je faisais, et sans y prendre garde je m'étais laissé gagné par un esprit de compétition somme toute dangereux pour mon estomac. Bon, rien de bien dangereux non plus rassurez vous, mais ça l'était suffisamment en tous cas pour que je me sentes un peu patraque. Un sourire vint fendre mon visage. Certes, j'avais beaucoup mangé. Trop, peut être. Mais mon organisme de lycanthrope allait bien vite tout assimiler. J'avais toujours eu des besoins bien plus importants que les êtres humains analogues. Eux, il leur suffisait de manger raisonnablement deux a trois fois par jour. Moi, je mangeais comme un ogre selon leurs critères, et le rythme de mes repas était bien plus rapproché; trois à quatre dans la journée. Parfois, en cas d'insomnie, j'allais même me trouver un petit quelque chose à me mettre sous la dent en pleine forêt. Mais là, quand même, tous ces hamburgers, toutes ces frites et ce soda, ça faisait beaucoup... J'entendis un espèce de gargouillis un peu horrible dans mon ventre, signe que j'avais trop mangé. Heuseusement que j'avais prévu de me dépenser cette après midi!


    D'ailleurs, en parlant de ça, j'étais en route pour rentrer rapidement chez moi. Benji trouverait louche que je n'emporte aucun équipement avec moi. Heureusement, depuis le temps,, nous avions prévu de quoi éloigner les curieux chez les Valler. Une fois sortit du café où nous avions mangé, il m'avait suffit de passer un petit coup de fil à mon presque-frère, pour que celui ci accepte enfin de m'amener un peu de matos. Sortant de son lycée, il avait tout ce qu'il fallait dans son coffre. Je n'avais qu'à l'attendre quelques instants, le temps qu'il fasse la route. Je n'aimais pas trop patienter. Enfin, tout dépendait des situations bien sûr, mais attendre debout dans la rue n'avais jamais été mon fort. Je ne pouvais pourtant pas nier qu'il était plus pratique pour Daniel de me rejoindre à l'endroit où je me trouvais, mais quand même. J'avais besoin d'activité, sinon je sentais que les espèces de nausées que je ressentais ne passeraient jamais. Je n'eus bien heureusement qu'à attendre quelques instants avant que je ne vois l'engin motorisé de Dany se ramener. Une poignée de main, quelques mots. Je sentais Daniel préoccupé mais ni l'un ni l'autre n'avions le temps de discuter. Tant pis, on remettrait cela à plus tard.


    Me saisissant d'un harnais, d'une corde robuste et de quelques outillages d'escalade, ainsi que d'un sac plein de provisions (Daniel en gardait toujours un au cas où), je retournais attendre devant le restaurant, là où j'avais dit à Benji que d'attendrais son retour. Je n'eu pas à l'attendre longtemps, il m'avait prévenu que son hotel était tout proche. Me saluant, il me montra rapidement une vieille carte de la région qu'il venait de retrouver. Effectivement, c'était plutôt détaillé... Mais si je pouvais me vanter de quelque chose, c'était bien d'avoir le sens de l'orientation. En effet, passant mon temps à vagabonder sur les hauteurs boisées de la ville, j'avais fini de toute évidence par mémoriser les lieux de la meilleure façon que je le pouvais. Après, c'était à moi de ne pas trop en montrer à Benji, ne serait ce que par prudence...



    - Bien sûr que je peux encore bouger. A quelle vitesse et dans quelle direction, ça, je ne sais pas encore dis je en plaisantant.


    Ramassant toutes mes affaires, je jetais un coup d'oeil vers le sommet des monts alentours. Ils étaient plongés dans les nuages bas, et je sentais qu'il allait s'agir d'une bonne journée...


    - Bon, on y va ou tu fais ta lopette?
Revenir en haut Aller en bas
http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/forum.htm
Benji Miller
La vérité me sauvera-t-elle?
Benji Miller

Masculin
Nombre de messages : 44
Age : 31
Localisation : Watson Lake
Clan : Humain
Date d'inscription : 11/04/2009

Mémoire
Age: ans
Espèce: Je ne suis pas une simple proie
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Là-haut! [PV Torben] Empty
MessageSujet: Re: Là-haut! [PV Torben]   Là-haut! [PV Torben] Icon_minitimeMar 11 Aoû - 18:06

Je regardai Torben montrer le bout de son nez. Cela ne devait pas faire si longtemps qu’il était de retour. Je regardai son sac, un air satisfait sur les lèvres. Il avait donc lui aussi le matériel nécessaire, il devait donc s’y connaître un peu. A moins que son sac ne soit en fait rempli que de provision? Non! Enfin, j’espérais que ce ne fut pas le cas. Je n’aurais donc pas à lui enseigner la base de l’escalade, même si je regarderais sa technique et sa façon de faire ses nœuds avant de le laisser m’assurer. Après tout, j’avais beau être téméraire, je n’étais pas suicidaire!

Je rangeai la carte dans la poche de mes culottes courtes. Des vêtements de sports, parfait pour grimpé, et j’avais dans mon sac un gilet chaud, au cas où. Une chose que l’on avait oublier un fois, mon oncle Zake et moi. Lui, bien sur, ne ressentant pas le froid mordant ne s’était aperçu de la froideur de la température que lorsqu’il a constaté le bleu sur mes lèvres. Rien de prévu en fait!

Je ne doutais pas du sens d’orientation de Torben, mais la carte avait l’avantage de nous dire quelles étaient les montagnes les plus hautes, mais aussi la dénivellation des montagnes. Des cartes que je savais lire, ne serai-ce que pour la topographie. Il nous faudrait des montagnes a brut, et il est vrai que de dire à l’œil lesquelles étaient les pires est très difficile si les montagnes ne sont pas l’une à côté de l’autre. L’œil humain à souvent de la difficulté à faire les proportions, surtout causé parfois par des illusions d’optiques, et jusqu’à la preuve du contraire, ils étaient tous les deux humains!


- J’ai regardé rapidement, mais j’ai peut-être déniché deux montagnes qui pourraient être bien.

Je ressortis ma carte de ma poche, constatant que je l’avais rangé pour rien, et je la mis sur une table de pique-nique proche. Deux flèches y étaient inscrites à la mine, ainsi qu’un chemin relatif pour se rendre à ces deux montagnes.

- Qu’est-ce que t’en pense? J’ai ces deux là en tête. La dénivellation est plutôt bonne, une beaucoup plus à pique que l’autre, mais je ne sais pas ce que ça dit au niveau des piques. Ce qu’elles ont de bien, c’est qu’on pourra monter les deux côte une fois à pied, l’une des côté plutôt en colline, finissant en ravin, en mur parfait d’escalade. Comme ça, on n’aura pas à faire de première cordée.

Je ne savais pas à quel point son langage technique était élevé, ni si sa connaissance lui venait plutôt de la pratique que d’un réel apprentissage, mais l’un comme l’autre me suffisait amplement. Il me lança une vanne, alors que je lui tendais la carte pour qu’il puisse juger de la meilleure option.

- C’est pas mon genre de me dégonfler, t’inquiète! Et ce, même devant un big-foot-à-moitié-Yeti-vampire-et-psychopathe.

Je lui fis un clin d’œil et un sourire décontracté et relax, illustrant un calme que j’étais loin de ressentir. Juste à y penser, mon cœur battait la chamade. Un vampire, un vrai, dangereux et manique. En espérant que l’horreur n’est pas trop faim, et qu’il se soit nourrit récemment… et qu’il ne soit pas plusieurs. D’après ce que j’ai compris, les vampires sont très rarement en groupe, et excepté les Volturis, ma mère croyait être dans l’un des plus gros groupe de vampire qui existe. Et il n’était que 4! Vivre la société des vampires!

- Et puis, est-ce qu’il faudra que je te roule jusque là? Avec tout ce que t’a bouffé?

Puis, je ris d’un rire franc. Incroyable qu’il ait encore envie de partir! Puis, je repensai à une chose qui serait peut-être bien utile d’apporter, même si ça ne nous serait d’aucune utilité contre un vampire. On était quand même des humains en randonné non?

- En passant, t’as un cellulaire, quelque chose pour rejoindre. Y’a bien l’ours-yeti-assassin, n’empêche, si on se blesse, ce qui peut arriver, on est tout de même mal barrer. Il reste de reste des dangers potentiel!s
Revenir en haut Aller en bas
Torben Delinger
Admin|Cabot galeux garou
Torben Delinger

Masculin
Nombre de messages : 768
Age : 30
Localisation : Un peu partout, mais surtout là où tu ne t'y attends pas, vampire!
Clan : Lycanthropes, les enfants de la Lune
Humeur : Joyeuse et innocente
Date d'inscription : 16/02/2009

Mémoire
Age: 21 ans
Espèce: Sac à puce garou
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Là-haut! [PV Torben] Empty
MessageSujet: Re: Là-haut! [PV Torben]   Là-haut! [PV Torben] Icon_minitimeMar 1 Sep - 17:28

    En m'avançant vers Benji, je remarquais qu'il me regardait d'un air appréciateur. Ou plutôt, il accordait un regard appréciateur à mes équipements d'alpinisme. Bon, je ne savais pas trop reconnaître la qualité réelle de tel ou tel engin, pour la simple et bonne raison que je ne m'étais jamais passionné pour l'outillage des humains et après tout, je n'en avais nullement besoin, ils étaient là avant tout pour ne pas me faire remarquer. Etant plus fort qu'un humain normal, et plus vif aussi même sans être transformé, je n'avais pas réellement besoin d'un équipement pareil. Les vampires n'avaient besoin de rien du tout, mais contrairement à ces saletés de suceurs de sang, une importante chute pouvait avoir raison de ma résistance naturelle, il faudrait donc que je me montre prudent. D'autant que j'avais un peu trop mangé... Je me sentais balloné et nauséeux, et je savais que cette sensation durerait jusqu'à ce que je termine d'assimiler toute la nourriture que j'avais pu ingurgiter au cours de mon précédent repas. Une fois que je serais en route, tout irait mieux. Mais j'avais tout de même l'impression que mon estomac allait pas mal tanguer durant cette après midi...


    Benji mit alors à plat une des cartes de la région qu'il avait emmené, et me désigna deux montagnes du bout des doigts. Un coup d'oeil me suffit à me rendre compte que je les avais déjà traversé à l'occasion pour aller chasser un peu de gibier lorsque j'avais besoin d'être un peu seul. Apparemment, Benji s'y connaissait pas mal et il avait l'habitude de ce genre de chose, car il parlait de la voix sûre et naturelle de celui qui sait dans quoi il met les pieds. Il avait aussi ses propres mots. Je n'étais pas sûr de tout suivre, ayant toujours tout pris au pied de la lettre en matière d'escalade, tel un bleu, un non-aguerri. De toutes façons, je lui faisais confiance pour emprunter les chemins d'humains, et le but était bien plus de s'amuser que la compétition... J'opinais du chef tandis que Benji m'exposait son plan, montrant par là même mon accord avec ses paroles.



    - Oui pourquoi pas. De toute façon, tu dois être bien mieux placé que moi pour décider... Je connais bien le coin, et je m'y promènes à longueur de temps, mais tu sembles bien plus t'y connaître que moi. Expérience et connaissances de ton côté, connaissances du terrain du mien. On ne devrait pas avoir de soucis normalement. Et puis, j'ai emmené du carburant...


    Avec un largve sourire jusqu'aux oreilles, j'ouvrais une poche sur le côté de mon sac à dos, dévoilant deux bouteilles d'alcool. Si mes souvenirs sont bons, j'avais placé une bouteille de whisky et une autre d'un espèce de tord boyaux local. Peu importait en fait de ce dont il s'agissait, car je savais que ces bouteilles ne feront pas long feu. Souriant à la plaisanterie de Benji, je pris la parole.


    - Tu vois, c'est ça d'avoir des amis barmen, et de soutenir la production locale. Et y'en a encore tout plein là où je m'en procure si ça te dis! Mais me faire rouler me ferait du bien je pense, ça me donnerait un tel roulis dans les intestins que je finirais à coup sûr par tout dégobiller! Non, je n'ai pas de cellulaire, j'ai fracassé le dernier en m'abimant contre un gros rocher, à l'est d'ici, une saleté d'escalade dans un espèce de petit torrent. Mais tu peux le dire que tu as peur de partir sans, tu sais... Je ne le répéterais à personne que t'as les foies...
Revenir en haut Aller en bas
http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/forum.htm
Benji Miller
La vérité me sauvera-t-elle?
Benji Miller

Masculin
Nombre de messages : 44
Age : 31
Localisation : Watson Lake
Clan : Humain
Date d'inscription : 11/04/2009

Mémoire
Age: ans
Espèce: Je ne suis pas une simple proie
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Là-haut! [PV Torben] Empty
MessageSujet: Re: Là-haut! [PV Torben]   Là-haut! [PV Torben] Icon_minitimeSam 5 Sep - 17:24


    Décidément, il était bien équipé lui! Je pensais avec un sourire piteux à mon propre équipement, couvert de bouette et datant de quelques années, à la corde un peu usée et au piquets dans mon sac un peu déformé. Un peu de nouveauté ne pourrait que nous aider dans notre expédition.

    - T’as trop un bel équipement mon vieux! Je serais presque jaloux!

    Et puis, bon, c’est mon oncle préféré qui m’avait tout acheté, et le mien avait en quelque sorte une valeur sentimentale, je ne l’aurais donc échangé contre rien au monde, il est certain! Et puis bon, son équipement était peut-être un peu trop nouveau pour moi. Comme s’il n’avait été que très peu utilisé, et d’après la face qu’il faisait à la mention de terme technique, il était probable qu’il n’utilisait pas souvent son matos. Par contre, je voyais bien que ses mains étaient parfaites pour ce sport, comme s’il escaladait souvent, très souvent même! Bizarre! Ou bien c’était moi qui me faisais des idées.



    - Bon, alors allons le tester et le ramollir! Va pour celle apique. Je crois qu’il y a un petit sentier qui se rend au sommet de la montagne, on passe par là et après on descend en rappel, puis on remonte.

    Ma voix se faisait plus chaleureuse alors que je parlais de notre expédition. J’avais si hâte! Et puis, la réelle passion devait se sentir alors que j’en parlais! J’aimais tant grimper! Et c’est alors qu’il sorti les deux bouteilles, alors qu’un sourire encore plus grand, comme si c’était possible, s’afficha sur mes traits. A, bah ouais! Pourquoi pas! L’ivresse durant un escalade, quoi de mieux? J’allais sans doute crever, mais crever heureux. Et puis, assurer les gens, faut pas que tu sois dans tout ton état pour ça!

    - T’es malade, mais j’adore ta façon de penser! Tu sais qu’on a toute les chances de jamais revenir si on grimpe avec toute cette alcool dans le sang? Mais bon, nous devons nous dévouer pour aider la production locale. On est trop deux bonnes âmes Torb’ , on veux trop bien faire.

    Je parlais, comme me résignant à un acte de dévotion de soi, essentiel à la survie de l’espèce, alors qu’un élan de moquerie m’assaillait. Et puis, pour finir en beauté, il parlait encore de renoncer. Pourquoi c'était lui qui cherchait toujours des excuses pour se défiler! Sur le ton de la confidence, je me penchai vers lui, comme pour ne pas que le reste du monde entende

    - Et bien mon vieux, si tu te cherche un prétexte pour abandonner, compte pas sur moi pour te le fournir! Je vois bien que t’essaye de m’en dissuader depuis le début, mais ça ne marchera pas! C'est correct d'avoir peur!

    Puis j’éclatai de rire, sachant très bien que lui aussi il semblait partant pour un tour, pour y aller, et que ses moqueries n’avaient que pour but de détendre l’atmosphère et de nous faire oublier les crimes atroces qui avait eu lieu dans la région. Enfin, ou pour une autre raisons inconnu, mais c'était plus une blague qu'autre chose!


    -Aller Hop! On y va.

    Je jetai le sac sur mes épaules, confiant, puis je me tournai vers mon interlocuteur.

    - Laisse les bouteilles proches, le temps qu’on se rende au début de la forêt et a nous l’ivresse!

    Ouais, on allait s'éclater! Peu importe les dangers de la forêt, nous y allions.
Revenir en haut Aller en bas
Torben Delinger
Admin|Cabot galeux garou
Torben Delinger

Masculin
Nombre de messages : 768
Age : 30
Localisation : Un peu partout, mais surtout là où tu ne t'y attends pas, vampire!
Clan : Lycanthropes, les enfants de la Lune
Humeur : Joyeuse et innocente
Date d'inscription : 16/02/2009

Mémoire
Age: 21 ans
Espèce: Sac à puce garou
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Là-haut! [PV Torben] Empty
MessageSujet: Re: Là-haut! [PV Torben]   Là-haut! [PV Torben] Icon_minitimeMer 9 Sep - 19:40

    Je ne savais pas trop quoi répondre à Benji quant à ce qu'il disait sur mon équipement. Ce n'était pas le mien et même si je savsi l'utiliser, je ne connaissais pas le nom de toutes lespièces le composant, ni de tous ces outils. Bah, après tout nous ne venions pas du même pays à l'origine, donc je pourrais toujours me trouver une petite excuse. Je ne pouvais pas cependant me permettre le moindre faux pas, sous peine de paraître un peu suspect aux yeux d'un alpiniste confirmé. Restant souriant et silencieux, je passais en revue mes affaires pour m'assurer qu'il ne manquait rien. Apparemment, tout était ok, et je continuais d'attendre que... Que quoi? Je ne le savais pas, j'étais un peu mal à l'aise je ne vous le cache pas. Le mensonge et la tromperie ne font pas ma vie habituellement, et je n'étais guère habitué au fait de ne pas pouvoir tout dire à la personne que j'avais en face de moi. Quoiqu'il en soit, Benji ne fit rien pour me pousser à mon désavantage, loin de là. Il semblait particulièrement conciliant d'ailleurs, et confirma que nous étions partis pour grimper celle qui était le plus à pique. Cela m'indifférait au plus haut point; je n'avais pas pour habitude de me défiler et j'avais confiance en mes propres capacités. Au ton que prenait mon ami, je sentais qu'il était réellement heureux de cette petite excursion, ce qui ne m'étonnait guère.


    -Pas de problème pour moi mon vieux; je suis partant et prêt à tout.


    Quand j'eus sortis les réserves d'alcool que j'avais emmené, j'eus peur l'espace d'un instant que Benji ne prenne peur et ne veule pas grimper dans cet état là, mais je vis bien vite que je n'avais pas été le moins du monde déçu, c'était même tout l'inverse! Il souriait de façon plutôt joviale et enthousiaste, et j'eus donc la confirmation qu'il n'avait pas froid aux yeux. Malade, moi? Mais ce n'était qu'un euphémisme, et il allait bientôt pouvoir me connaître dans toute mon éthylique envergure! Ensuite, il me dit qu'on n'aurait que peu de chances de revenir en buvant, mais c'était tout l'inverse en réalité, mon ami ne savait tout simplement pas encore que l'alcool permettait d'inhiber les sens et la peur, ce qui pouvait parfois s'avérer très utile dans des situations délicates! La fin de ses paroles me fit éclater de rire, et je répliquais en lui donnant une grande claque sur l'épaule.


    - Aie confiance mon ami, sans nous, bien des bars, bien des producteurs locaux devraient fermer. Ce n'est après tout qu'un sens du sacrifice dont nous allons faire preuve, et crois moi, au prix où je les ai payées, on va les déguster mon gars!


    Quand Benji me titilla sur la peur, je ne pus m'empêcher de partir d'un grand rire en lui donnant de nouveau une grande claque sur l'épaule.


    - Tu parles! Moi, quand des types autour de moi ont peur, je le sens, je le renifle. Ca ne sert à rien de te cacher Ben', crois moi. Je ne le répéterais à personne, et surtout pas à toutes ces jolies filles qu'on a croisé hier au bar... Je te suis!


    Remettant mon sac sur les épaules, je suivais Benji qui semblait bien décidé. Souriant, je remettais les bouteilles sur la poche avant, comme ça, elles seront facilement accessibles...
Revenir en haut Aller en bas
http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/forum.htm
Benji Miller
La vérité me sauvera-t-elle?
Benji Miller

Masculin
Nombre de messages : 44
Age : 31
Localisation : Watson Lake
Clan : Humain
Date d'inscription : 11/04/2009

Mémoire
Age: ans
Espèce: Je ne suis pas une simple proie
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Là-haut! [PV Torben] Empty
MessageSujet: Re: Là-haut! [PV Torben]   Là-haut! [PV Torben] Icon_minitimeJeu 17 Sep - 3:25

Je repensai à ma soirée de la veille alors que tout était flou. Oui, on avait vraiment but, et vraiment TROP bu. Des filles, j’avais rencontré des filles dans la soirée d’hier? Moi qui avait des problèmes relationnels avec elles! Je devais vraiment être trop bourré pour avoir été leur parler! Comme je l’avais di à mon potes un peu plus tôt, c’était pas ma tasse de thé! Non pas que je les aimais pas, au contraire, mais élevé avec des vampires, j’avais jamais pu apprendre à aimer correctement, loin des filles de mon âges qui étaient trop différente.

Néanmoins, je posai un regard accusateur sur mon compagnon de beuveries.


- Tu n’oserais pas faire une chose comme ça dans aucune circonstance j’espère! Tu t’abaisserais pas à ce niveau! Sinon, je serais obligé de leur dire que t’es qu’un goinfre de la pire espèce et que tu escrocs tes potes!

J’avais un rire dans la voix, et c’était tout sauf sérieux! De toute façon, je pensais pas réellement que ça l’affecterait d’une manière ou d’une autre, et j’avais confiance en son amitié. Amitié qui ne datait même pas de 24 heures! Je faisais des efforts, moi qui n’avais jamais eu de réellement ami dans ma vie, me voilà que j’établissais des liens en quelques heures seulement! Il faut dire que l’alcool n’était pas un facteur à négliger, et c’était beaucoup plus facile d’agir sous son influence que pleinement conscient de ses faits et gestes.

- Aller, arrêtons de dire des conneries, et en route…. Tout compte fait, continuons de parler, ça sera moins ennuyeux!

Parce qu’après une brosse comme celle-ci, après des pichets et avec les bouteilles qui nous attendaient tranquillement, s’empêcher de dire des conneries relevait d’un tour de force incroyable et d’une habilité qui dépassait ma simple personne. Et pour tout dire, avais-je réellement le goût d’être sérieux aujourd’hui? Non, pas du tout!

Alors que nous traversions la ville, j’aperçu au loin un étrange événement. J’aperçus une silhouette, et tout dans sa démarche me faisait penser à ma famille. Je serais bien le dernier des idiots à ne pas reconnaître ces gestes, cette race. Parce qu’il ne fallait pas s’y tromper. Pour l’œil non entraîné, il s’agissait d’humain ordinaire, mais pour moi, c’était tout sauf humains. Non, c’était des vampires, qui se dirigeait à l’exacte opposé de nous. Il tourna la tête vers nous, et à la teinte de la peau, je su que je ne m’étais pas trompé. Il ne semblait pas nous avoir vu, mais regarder quelques choses dans la rue, je ne savais pas quoi.

Mais ce qui me figea le plus fut la couleur dorée de ses yeux. Ceux de mes parents étaient d’un rouge sanguin, et je ne croyais pas déjà les avoir vu d’une autre couleur. Dorée comme pour cette personne, je ne comprenais pas, et je ne pouvais en toute cause, faire par de mon malaise à mon compagnon. En temps qu’humain ordinaire, il n’aurait pas compris, et m’aurais sans doute trouver un peu fou.

Je continuai ma route, sans afficher de surprise outre mesure. Par contre, mon cerveau était en ébullition. C’était vraiment des vampires, ou bien une autre race? Je tournai la tête vers mon compagnon, me demandant quel autre secret recelait cette ville.

Pour ne pas laisser voir mon malaise, une fois la forêt atteinte, je lui pris l’une des bouteilles.


- Vive l’abri si rassurant des arbres!

Je lui fis un clin d’œil et dévissai habillement le bouchon de la boutelle. Puis, après l’avoir lever, j’en pris un coup rapide, sentant le liquide m’enflammée la gorge. Je toussai un peu.

- Torb’ Bah voyons, c’est quoi ce truc!

Je toussai de plus belle, une toux creuse de ceux qui se sont brûler la gorge avec l’alcool… enfin, ce que je venait exactement de faire! J’oublais complètement cette histoire de vampire, qui de toute façon était parti en sens inverse. Je n’avais donc plus à m’inquiéter.
Revenir en haut Aller en bas
Torben Delinger
Admin|Cabot galeux garou
Torben Delinger

Masculin
Nombre de messages : 768
Age : 30
Localisation : Un peu partout, mais surtout là où tu ne t'y attends pas, vampire!
Clan : Lycanthropes, les enfants de la Lune
Humeur : Joyeuse et innocente
Date d'inscription : 16/02/2009

Mémoire
Age: 21 ans
Espèce: Sac à puce garou
Je t'aime, un peu, beaucoup...:
Là-haut! [PV Torben] Empty
MessageSujet: Re: Là-haut! [PV Torben]   Là-haut! [PV Torben] Icon_minitimeLun 28 Sep - 15:13

    C'était moi ou Benji semblait attéré, voire presque épouvanté, d'être ainsi allé voir des donzelles? Je ne pouvais guère l'affirmer ou l'infirmer, mais cela semblait le mettre mal à l'aise, un peu comme si j'avais proféré quelque chose d'honteux ou de choquant. Baaah, sans doute n'avait il pas l'habitude des femmes! Moi, si on ne pouvait guère me qualifier d'expert en la matière, j'étais avant tout quelqu'un qui savait apprécier la bonne chair, comme on dit. J'avais connu pas mal de filles tout au long de ma vie. Des humaines, toujours. Les vampires n'étaient pas ma tasse de thé et ni Maïa ni Lidia ne semblaient être particulièrement partantes pour obéir aux directives d'Ulric. On ne pouvait guère dire que c'était quelque chose de particulièrement attirant que de former un superbe couple de loups garous alros que nous étions tous des « frères » et « soeurs »! Je n'étais pas intéressé par cette perspective, je préférais continuer à me coltiner des humaines pour m'amuser, dévorer du gibier, et défoncer des vampires. C'était tout ce qui faisait ma raison de vivre; il n'y avait rien d'autre que cela. Je ne savais rien faire d'autre de toute façon, et ne pouvait guère dire que je m'étais envisagé une autre façon de fonctionner...


    benji me regarda d'un air faussement accusateur en disant espérer que je ne m'abaisserais jamais à faire cela. Certes, on ne pouvait pas dire que j'étais du genre à balancer des choses sur des potes, et encore moins à de jolies filles, mais lui même me menaça de révéler aux filles que j'étais un pâle type qui avait les yeux plus gros que le ventre. Répliquant avec un franc sourire au jeune homme, je ne pus m'empêcher de lui répondre;



    - Mais tu sais Ben, les filles adorent ça que de savoir que j'ai toujours de l'appétit, et que je suis prêt à dévorer tout ce qui passe à ma portée...


    Bon okay, on ne pouvait que difficilement faire pire au niveau des sous entendus grivois, mais ça me faisait bien marrer! D'ordinaire, dans le genre de bar que je fréquentais, je n'avais jamais dû montrer autre chose que ce caractère de fonceur pour parvenir à mes fins. Ce n'avait jamais été une chose facile mais j'avais toujours fait ce que j'avais pu pour pouvoir continuer de compter fleurette aux jeunes filles... Ou aux moins jeunes d'ailleurs, on ne peut guère dire que j'étais difficile... Bon, pas de là à prendre une mamie hein, juste que certaines femmes un peu plus mûres étaient également d'excellentes opportunités! Continuant d'avancer, Benji et moi furent cependant arrêtés par une étrange vision. Elle semblait décontenancer mon camarade, mais je savais pourquoi. Au loin, une de ces pouffes d'Anderson marchait. Yeux dorés, canines aiguisées, beau petit cul et haleine de chacal, voilà comment ces monstres pouvaient se caractériser. Continuant ma route, je ne pouvais m'empêcher de froncer les sourcils. J'avais ces créatures en horreur, et les voir se pavaner commencer sérieusement à me courir. Vivement le jour où la trêve s'envolera, et où tout volera en éclats. Et leur tête à eux, en priorité.


    Continuant d'avancer, nous nous rapprochâmes de notre destination. Benji se saisit alors d'une des bouteilles que je transportais, et en but une gorgée. Etouffant un rire, je le sentis déglutir avec douleur, dans ce qui semblait être le plus infâme des tord boyaux.



    - Liqueur d'un espèce de fruit ou de baies sauvages, je comprends rien à ce que me dit le vendeur à chaque fois. C'est bon, hein?


    interrompu par un long hurlement, je pris un air vaguement apeuré en reconnaissant le cri caractéristique dela meute. Ils chassaient, et sans moi les empaffés!


    - Le coin a l'air plutôt mal fréquenté...
Revenir en haut Aller en bas
http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




Là-haut! [PV Torben] Empty
MessageSujet: Re: Là-haut! [PV Torben]   Là-haut! [PV Torben] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Là-haut! [PV Torben]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Thême :: 
»» LES ALENTOURS ««
 :: EN BALADE :: ~ Forêt boréale
-
Sauter vers: